Après quelques semaines de fonctionnement de l'entreprise, le Cambodge a temporairement suspendu ce commerce, présenté comme une première.

"Le lait maternel peut être considéré comme un tissu humain, comme le sang notamment et sa commercialisation devrait être interdite", a déclaré à l'AFP Iman Morooka, porte-parole au Cambodge de l'agence de l'Onu.

Cette dernière rappelle que "la malnutrition demeure une menace pour le bien-être des enfants au Cambodge et l'allaitement maternel approprié est l'un des facteurs clés contribuant à la bonne santé des nourrissons".

Sur son site internet, l'entreprise Ambrosia Labs, basée en Utah, précisait que le lait collecté au Cambodge était ensuite congelé avant d'être expédié aux États-Unis pour être vendu 20 dollars les 147 ml.

Le Cambodge demeure l'un des pays les plus pauvres d'Asie, avec un revenu annuel moyen par personne de 1.160 dollars. Plus du tiers des Cambodgiens vivent sous le seuil de pauvreté.

D'après l'Unicef, le Cambodge a le taux de mortalité le plus élevé de la région chez les nourrissons avec 97 décès pour 1.000 naissances.

La plupart des enfants cambodgiens souffrent de malnutrition: 45% des enfants montrent des signes de retard de croissance modéré ou sévère.

Ambrosia Labs n'a pas répondu aux demandes de commentaires présentées par l'AFP.

Agence France Presse - 20 Mars 2017