Cette semaine, au centre commercial Siam Paragon, était exposée des photographies à l’occasion du 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la Thaïlande et la France.

L’exposition, organisée par l’Ambassade française en Thaïlande, retrace l’histoire des relations entre les deux pays de 1856 à nos jours.

Le traité de 1856

C’est en effet le 15 août 1856 que la France et le Siam ouvrent leurs relations diplomatiques par un Traité d’amitié de commerce et de navigation. Signé par Napoléon III et Rama IV, il doit garantir une « paix constante et amitié perpétuelle » entre les deux pays.

Cette paix ne tiendra pas longtemps, puisqu’en 1893, alors que la France tente de mettre la main sur ce qui deviendra l’Indochine, une guerre contre le Royaume du Siam éclate. Ce que l’exposition passe sous silence.

Cependant, les premiers contacts entre les deux pays commencent deux siècles auparavant. En 1684 et en 1686, deux délégations officielles siamoises sont reçues à Versailles par Louis XIV.

A l’époque d’Ayutthaya, plusieurs ambassades françaises vont se rendre à leur tour pour rencontrer le Roi Naraï.

Les visites d’Etat de 1960 et 2006

Accueillis par le Général de Gaulle, le couple royal se recueillera notamment sur la tombe du soldat inconnu.

En 2006, c’est au tour de Jacques Chirac, accompagné de sa femme Bernadette, de se rendre en Thaïlande. Des images de ce voyage, diffusées au journal télévisé de France 3, sont retransmises lors de l’exposition.

Des documents rares et inédits

Les photographies exposées aujourd’hui n’ont pour la plupart jamais été montrées au public. On peut aussi contempler la version numérisée d’un recueil de dessins du roi Rama V (Chulalongkorn) lorsqu’il visita la France et le reste de l’Europe en 1897. Le roi Chulalongkorn a été est le premier roi siamois à se rendre en Europe.

L’exposition retrace ainsi les visites d’Etat, la première étant celle du Roi Bhumibol et de la Reine Sirikit, en 1960.

Cette visite officielle, fut suivie 10 ans plus tard d’un voyage privé du roi. A cette occasion, il visite la fonderie des frères Susse.

Ils réalisèrent par la suite sa statue équestre, premier monument public dédié à un roi en Thaïlande. Celle-ci trône toujours sur la place royale, dans le quartier de Dusit, à Bangkok.

Une lettre d’or, de Rama IV et destinée à Napoléon III, a aussi été numériquement reproduite. Remise en 1861 par trois ambassadeurs et leur délégation, elle fut l’occasion d’une grande réception organisée par l’empereur et sa femme Eugénie.

Par Romane Dubrulle - Thailande-fr.com - 9 Avril 2017