De nombreux laboratoires mobiles de fabrication d'ecstasy y étaient reliés. Au total, 15 personnes ont été arrêtées et près de 9 millions de dollars de marchandises ont été confisqués.

Deux cents kilos d’ecstasy, 25 kilos de méthamphétamine, 440 000 dollars en liquide, sept voitures et d’autres marchandises saisies. La police d’Hô Chi Minh-Ville vient de frapper un grand coup dans sa lutte contre le trafic de drogue.

Les photos des suspects, une quinzaine au total, s’affichent en première page de la plupart des journaux vietnamiens. D’après la police, le laboratoire de fabrication de la drogue n’était pas situé dans un endroit fixe. Par mesure de précaution, les trafiquants changeaient régulièrement de lieu et les produits chimiques nécessaires à la confection de la drogue étaient entreposés dans une autre cache à l’abri des regards.

Une fois la drogue produite, les membres du gang dissimulaient les ordures et les restes dans différentes villes afin de ne pas éveiller les soupçons. Le chef du gang, arrêté à l’aéroport d’Hô Chi Minh-Ville est un ancien trafiquant de drogue condamné en 2008 à 6 ans de prison pour détention de stupéfiants.

L’histoire devient rocambolesque quand on apprend que le chef du gang a réussi à s’échapper de prison avant de changer de nom et de constituer son propre de production et de production et de distribution de drogue.

L'homme à la tête du gang encourt désormais, ainsi que l’ensemble des prévenus, la peine de mort. Le Vietnam est l’un des pays au monde qui condamnent le plus lourdement les trafiquants de drogue. Quiconque est pris avec 600 g d’héroïne ou plus de 20 kilos d’opium est passible de la peine capitale.

Radio France Internationale - 3 juin 2017