L'opposition a réalisé une percée remarquée aux élections municipales organisées dimanche au Cambodge, selon des estimations publiées lundi. Il s'agit d'un signe inquiétant pour l'homme fort du pays, Hun Sen, au pouvoir depuis la chute des Khmers rouges.

La formation au pouvoir (le parti du peuple cambodgien, CPP) et la principale force d'opposition (le parti du sauvetage national du Cambodge, CNRP) ont les mêmes chiffres: le CPP l'aurait remporté dans quelque 500 des plus de 1600 communes. Cela signifie surtout un bond significatif pour le parti d'opposition, qui n'avait remporté que 40 communes lors des dernières municipales il y a cinq ans.

«C'est un grand succès pour le CNRP», s'est félicité lundi le porte-parole du parti, Yim Sovann.

La commission électorale, qui avait évoqué au départ la publication de résultats préliminaires dès dimanche soir, continuait lundi à faire ses calculs, sans dégager de vue d'ensemble pour l'heure. Les résultats définitifs ne seront publiés que le 25 juin prochain.

Plus de sept millions d'électeurs se sont déplacés, soit un taux de participation de plus de 86%, signe de l'intérêt suscité par ce scrutin. Le vote populaire donnerait 51% au CPP et 46% à l'opposition, qui fait de bons scores dans les zones urbaines, selon à la fois des estimations du CPP et du CNRP.

Hun Sen demeure confiant

En ligne de mire pour l'opposition: les législatives de 2018 qui pourraient menacer la mainmise sur le pays du premier ministre Hun Sen, un des politiciens à la longévité au pouvoir la plus importante. A 64 ans, il ne donne pas de signe de vouloir se retirer. «Le vote de 2018 ne sera pas très différent de ces élections», a-t-il commenté lundi sur sa page Facebook.

L'opposition fait le plein des voix auprès des jeunes électeurs de ce pays où 70% de la population a moins de 30 ans, surfant sur le ras-le-bol d'une système notoirement corrompu.

Agence Télégraphique Suisse - 5 Juin 2017


Cambodge : le PPC grand vainqueur des élections communales

Le Parti du peuple cambodgien (PPC) a remporté la plupart des sièges des conseils communaux, suivi du Parti de sauvetage national du Cambodge, à l’issue des élections communales organisées dimanche 4 juin, selon les chiffres préliminaires rendus publics le 4 juin par le Comité national électoral.

Le Parti du peuple cambodgien (PPC) a remporté une victoire écrasante dans 1.163 communes et quartiers dans tout le pays, et le Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP, opposition), 482 autres, à l’issue des élections des conseils communaux du quatrième mandat, a rapporté de son côté le média en ligne local Fresh News.

Douze partis politiques, dont le PPC, le CNRP, le FUNCINPEC, la Ligue pour la démocratie, le Parti Abeille pour une société démocratique, le Parti de la démocratie à la base, le Parti uni national khmer, le Parti de la nationalité cambodgienne, le Parti démocratique républicain, le Parti des jeunes cambodgiens, le Parti du pouvoir khmer, et le Parti démocrate indigène du Cambodge, étaient en lice pour les 11.572 sièges dans les 1.646 communes et quartiers.

Plus de 6,7 millions, soit 85,74% des 7. 865.033 électeurs enregistrés, se sont rendus aux urnes pour élire leurs conseillers communaux et de quartier, selon les chiffres préliminaires rendus publics dimanche 4 juin par le Comité national électoral (CNE) et cités par l’Agence Kampuchea Presse (AKP).

Les élections des conseils communaux du quatrième mandat ont eu lieu dans les 22.138 bureaux de vote à travers le pays sous l’observation de 74.670 observateurs locaux et 425 observateurs internationaux.

Au total, 37.530 forces de sécurité ont été déployées pour assurer la sécurité et le bon déroulement des élections. En outre, 628 journalistes locaux et 160 journalistes étrangers ont été enregistrés pour couvrir ces élections locales, selon le CNE.

Agence Vietnamienne d'Information - 5 Juin 2017