Les «begpackers», nouvelle tendance du tourisme, sont de plus en plus nombreux à faire la manche sur les trottoirs des capitales, notamment asiatiques. Leur particularité? Ils mendient non pour manger, mais pour financer leur voyage. A Singapour, Hong Kong et en Thaïlande, les autorités voient cette pratique d'un mauvais oeil.

Selon des informations de «Thai Visa», une plateforme dédiée aux expatriés vivant en Thaïlande, les choses pourraient désormais se compliquer pour les bourlingueurs mendiants et toutes les personnes se faisant passer pour des touristes afin de venir travailler illégalement dans ce pays d'Asie.

Plusieurs personnes rapportent en effet avoir été contrôlées dans les aéroports ou à la frontière, écrit de son côté «The Independent». A chaque fois, les agents se seraient assurés qu'elles transportaient avec elles au moins 20'000 baht, soit environ 580 francs suisses, au risque de se faire refuser l'entrée sur le territoire thaïlandais.

Aucune base légale

Un fonctionnaire souhaitant rester anonyme, confirme que certains touristes sont contrôlés pour s'assurer qu'ils ont assez d'argent pour leur voyage. Dans un cas, un vacancier aurait été refoulé parce qu'il n'avait pas assez de cash sur lui... cela alors qu'il avait pu prouver que tous ses hôtels avaient été payés à l'avance et qu'il disposait d'un billet de retour. Dans un autre cas, un touriste aurait été interpellé, accusé de vouloir venir travailler illégalement en Thaïlande.

Les personnes ayant déjà demandé plusieurs visas touristiques par le passé ou possédant un visa de formation seraient particulièrement suspectes aux yeux des autorités. Selon «Thai Visa», les contrôles effectués ne reposeraient sur aucune base légale et aucune déclaration officielle n'aurait été faite jusqu'à présent.

Les ressortissants suisses, tout comme ceux d'une quarantaine d'autres nations, n'ont pas besoin de visa si leur séjour est de moins de 30 jours. Les personnes qui souhaitent rester plus longtemps en Thaïlande peuvent le faire à condition de demander un visa touristique, qui permet de séjourner dans ce pays au maximum durant 90 jours.

20 Minites (.ch) - 26 juillet 2017