Bien que le rapport reconnaisse les progrès réalisés par le Vietnam pour garantir le droit à la liberté de religion, il adhère encore au point de vue périmé et aux évaluations unilatérales et subjectives de la situation religieuse du Vietnam. Le droit à la liberté de religion et de croyance est clairement stipulé dans la Constitution du Vietnam et protégé par ses lois. Le fondement juridique de la liberté de religion et de croyance au Vietnam a également connu des développements remarquables.

Avec la Constitution de 2013, l’Ordonnance n° 21 de 2004 sur la croyance et la religion et le Décret n°92 de 2012 sur l’application de l’Ordonnance n° 21, l’Assemblée nationale du Vietnam a adopté une nouvelle Loi sur les croyances et les religions en novembre 2016 qui devrait prendre effet officiellement le 1er janvier 2018.

À ce jour, le Vietnam a reconnu et accordé des licences à 39 organisations religieuses avec plus de 24 millions de fidèles, soit 27% de la population nationale. Le pays compte près de 53.000 dignitaires ecclésiastiques et 28.000 établissements de culte.

La vie religieuse se déroule normalement

La vie religieuse s’est déroulée normalement, sans obstruction, tandis que les festivals religieux ont été organisés conformément aux normes religieuses, et attiré la participation de nombreux fidèles.

En outre, la formation des dignitaires ecclésiastiques et des religieux a été maintenue et élargie. De nombreux dignitaires et religieux ont été envoyés pour recevoir une formation aux États-Unis, en France, en Italie et en Inde.

Les représentants des religions ont également assisté à des dialogues et discussions sur les religions et les croyances dans les principaux forums internationaux tels que le Dialogue Asie-Europe (ASEM) et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Le Vietnam a établi ses relations avec le Vatican en 1989, le dernier ayant affecté un représentant non permanent au Vietnam depuis 2011. Les organisations religieuses et de défense des droits de l’homme internationales ont visité et effectué des tournées d’information au Vietnam à plusieurs reprises, puis ont reconnu les efforts du pays pour assurer les droits de l’homme, y compris le droit à la liberté de religion et de croyance.

Le droit à la liberté de religion et de croyance est respecté

Le Parti et l’État vietnamiens respectent toujours le droit à la liberté de religion et de croyance de tous les citoyens, mais n’autorisent personne à abuser de la liberté de croyance et de religion ou de profiter d’une croyance ou d’une religion pour violer la loi.

Le Vietnam est déterminé à combattre et à prévenir toutes les actes qui enfreignent la loi, profitent d’une religion ou d’une croyance pour participer à des activités superstitieuses, troubler l’ordre public, désunir le bloc de grande union nationale, s’opposer au Parti et à l’État, porter atteinte aux intérêts de la nation et entraver son développement et son intégration internationale.

Comme tous les autres pays du monde, y compris les États-Unis, l’État vietnamien n’autorise aucunes religions à se placer hors de la loi. Aux États-Unis eux-mêmes, de nombreux États stipulent clairement dans leurs lois les actes anti-gouvernementaux ainsi que les sanctions correspondantes. Les individus ou les organisations qui forment illégalement des forces ou incitent à la violence et au terrorisme au nom de la religion sont punis conformément à la législation américaine. Il est donc grand grand que le Département d’État américain adopte une vision globale et objective, et respecte la vérité sur la situation religieuse au Vietnam, conformément au bon développement des relations entre les deux pays.

Agence Vietnamienne d'Information - 17 Août 2017