Léger changement pour les voyageurs en partance pour le Cambodge. Les autorités de la destination ont en effet décidé de restreindre les points d’entrée accessibles avec le visa électronique pour n’en garder que cinq, indique le site Action-Visas. En conséquence, l’aéroport international de Sihanoukville ne fait plus partie de la liste des points d’entrée disponibles depuis quelques jours. Les voyageurs peuvent toujours, selon leur nationalité, y obtenir un visa délivré à l’arrivée.

Trois jours maximum pour obtenir le e-visa

Phnom Penh International Airport et Siem Reap International Airport, les deux principaux point d’entrée au Cambodge, restent éligibles au e-visa, tout comme Cham Yeam (Koh Kong), Poipet (Banteay Meanchey) et Bavet (Svay Rieng). L'e-visa s’obtient dans un délai maximal de trois jours ouvrés, rappelle par ailleurs Action-Visas. Il coûte 36 dollars (30 dollars pour le visa, 6 dollars de frais de dossier) et permet d’effectuer un séjour de 30 jours dans les 90 jours qui suivent son obtention.

Les voyageurs internationaux peuvent par ailleurs demander leur visa avant leur départ auprès d’une ambassade ou à l’arrivée, dans l’un des nombreux postes frontières aériens, terrestres et maritimes du pays.

Par Émilie Vignon - L'écho touristique - 23 août 2017