Deux civils font partie des victimes, les 18 autres étant des officiers de l'armée.

Un groupe de policiers et de militaires était en patrouille jeudi matin dans Yala après qu'ils eurent reçu un appel pour un objet suspect. Celui-ci a explosé lorsque les agents sont arrivés sur les lieux.

L'armée visée Les agents et soldats ont ensuite été la cible de coups de feu de la part d'un groupe d'hommes armés. Quelques minutes plus tard, une seconde bombe a explosé alors qu'arrivait sur place un groupe d'experts en déminage.

Un policier tué Un policier a perdu la vie lors de cet attentat et vingt autres personnes ont été blessées, dont cinq grièvement. La police de Yala a expliqué que les assaillants avaient sciemment bloqué le groupe d'agents et de soldats là où se trouvaient les deux bombes.

Rebelles L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais les autorités supposent qu'un groupe de rebelles local soit derrière celle-ci.

Agence Belga - 14 septembre 2017