Selon les spécialistes, le tourisme sera le secteur qui bénéficiera le plus de la 4e révolution industrielle.

Depuis quelques années, les systèmes de distribution via Internet ont bouleversé l’organisation de la vente des produits touristiques. Le premier bouleversement concerne le client : il a désormais la possibilité d’accéder à un large choix d’offres de destinations et de produits, de la simple nuitée au forfait tout compris en passant par le vol et la location de voiture; de faire sa sélection à partir de critères de plus en plus variés et en disposant d’informations toujours plus précises. Enfin de réserver, voire de payer en ligne. Et ceci sans avoir à se déplacer, et à toute heure de la journée, sans avoir à prendre son téléphone pour communiquer dans une langue étrangère, et sans passer par un intermédiaire physique.

Un défi majeur pour les acteurs du tourisme

L’achat en ligne se démocratise. Parallèlement, les services touristiques en ligne ne cessent de se développer. Pour ne pas rester à quai, les voyagistes vietnamiens se doivent de modifier profondément leurs méthodes de commerce.

Le marché du voyage sur Internet connaît une forte croissance. Au Vietnam, la plupart des gens utilisent désormais Internet pour rechercher des informations concernant les destinations, les hôtels, les restaurants. Et une partie achète ou réserve en ligne. L’Internet est devenu bien plus qu’un simple outil d’achat en ligne. Il est aussi devenu l’outil de recherche d’informations usuel des consommateurs.

«Si la plupart des sociétés touristiques possèdent leur propre site, ceux-ci sont de qualité médiocre par rapport à ceux des compagnies étrangères», estime Nguyên Tiên Tùng, directeur adjoint du voyagiste TransViet Travel. Et d’ajouter : «Les entreprises vietnamiennes rencontrent des difficultés dans la création d’un site de qualité, les modalités de paiement en ligne, la coopération dans l’e-commerce».

En termes de réservation de chambres dans le pays ou à l’étranger, les entreprises touristiques du Vietnam sont complètement dépassées par les plates-formes internationales. Ainsi, Agoda et Booking détiennent actuellement 80% des parts de marché des réservations de chambres d’hôtels au Vietnam. Ces deux sites sont hautement appréciés des clients internationaux.

Concrètement, Agoda compte plus de 7.600 hôtels partenaires au Vietnam, et Booking, plus de 6.000. Ces deux sites ont toujours des chambres disponibles à la haute saison touristique. En outre, ils lancent régulièrement des programmes de promotion. Ces entreprises dominent le marché vietnamien par les prix raisonnables des chambres, leurs nombreuses promotions et leurs modes de paiement.

Ces cinq dernières années, au Vietnam, les recherches sur Internet d’informations sur le tourisme ont été multipliées par 32. «L’essor du tourisme en ligne au Vietnam dépendra de la capacité des entreprises nationales à changer», affirme Vu Thê Binh, vice-président de l’Association du tourisme du Vietnam. «Les entreprises vietnamiennes devront mieux comprendre les besoins des clients et créer des sites répondant à leurs attentes en termes de qualité des informations, de téléchargement rapide», ajoute-t-il.

«Une opportunité en or» à saisir

«Le tourisme numérique et connecté créera de profonds changements. Pour tirer leur épingle du jeu, les acteurs du tourisme vietnamien devront élever leurs compétences, élaborer des plans et des stratégies convenables. L’application des technologies de l’information créera un écosystème touristique intelligent. Des opportunités en or seront à saisir, pour qui aura su s’adapter», considère Nguyên Thê Trung, directeur général de la compagnie par actions des technologies DTT.

M. Trung a donné comme recommandations l’amélioration des compétences des acteurs du secteur dans l’application des TIC, la formation de ressources humaines qualifiées, la publication d’informations complètes sur les destinations, les séjours…

Actuellement, les compagnies touristiques du Vietnam sont plus actives dans l’application des TIC pour améliorer leur compétitivité et gagner des parts de marché. Plusieurs se sont aussi lancées dans le paiement en ligne. Ce sont des signes positifs.

Selon des statistiques de Google, au Vietnam, 72% des téléphones mobiles utilisés sont des Smartphones. Grâce aux technologies numériques, le secteur du tourisme se développera de façon intelligente et, plus important, offrira les meilleurs services aux clients.

  • L’État en aiguilleur

Le gouvernement a dirigé la mise en œuvre de la Directive 16 sur les mesures de renforcement des compétences d’accès à l’industrie 4.0. L’une de ces mesures est de réviser les stratégies et programmes d’action, de proposer l’élaboration de plans et orientations conformément à la tendance de développement de l’industrie 4.0. Sans oublier de privilégier le développement de l’industrie numérique, l’agriculture intelligente, le tourisme intelligent.

Agence Vietnamienne d'Information - 2 octobre 2017