A partir du 29 octobre 2017, la compagnie privée thaïlandaise proposera quatre vols par semaine entre sa base à Bangkok-Suvarnabhumi et l’aéroport de Phu Quoc , opérés en ATR 72-600 pouvant accueillir 70 passagers. Les départs sont programmés mardi, jeudi, vendredi et dimanche à 11h30 pour arriver à 13h0, les vols retour quittant le Vietnam à 13h50 pour se poser à 15h35. Bangkok Airways sera sans concurrence sur cette route, sa deuxième vers le Vietnam après celle à destination de Danang.

Le président de la compagnie Puttipong Prasarttong-Osoth a déclaré dans un communiqué : « l’objectif de ce nouveau lancement n’est pas seulement d’améliorer le réseau de Bangkok Airways pour couvrir la région de l’Indochine, mais aussi d’offrir de meilleures connexions de vol pour les clients européens, thaïlandais et vietnamiens, ainsi que d’offrir des voies de correspondance régionales vers l’île de Phu Quoc à nos partenaires de partage de codes » (parmi lesquels les trois compagnies du Golfe). « Nous prévoyons que la majorité de nos passagers seront des hommes d’affaires et des touristes des deux pays », a ajouté le dirigeant.

Phu Quoc, surnommée l’île de la perle, est la plus grande île du Vietnam. Récemment classée zone économique spéciale par le gouvernement vietnamien, avec une croissance annuelle prévue de l’économie jusqu’à 25-30%, elle a attiré en 2016 plus de 1,45 million de touristes depuis le monde entier. Avec une politique de 30 jours sans visa pour les étrangers, Phu Quoc est maintenant « l’une des destinations touristiques les plus populaires en Asie du Sud-Est pour les voyageurs européens, en particulier l’Allemagne, l’Angleterre, la France, la Suisse et la Russie », conclut M. Puttipong.

Outre la compagnie nationale Vietnam Airlines (y compris vers la Chine ou le Cambodge) et les low cost locales VietJet Air et Jetstar Pacific, l’aéroport de Phu Quoc accueille les avions de China Southern Airlines et Lucky Air depuis la Chine, et à partir de cet hiver des vols directs de Neos depuis l’Italie et de Thomson Airways depuis la Grande Bretagne ; cette dernière y propose déjà une liaison depuis Stockholm.

Par François Duclos - Air Journal - 5 octobre 2017