Les recherches pour retrouver des survivants se sont poursuivies lundi après les graves inondations de ces dernières semaines, ont indiqué les autorités.

Dans les provinces du nord et du centre, plus de 50.000 maisons ont été inondées ou détruites, quelque 300.000 animaux tués et des hectares de champs décimés, selon l'agence gouvernementale chargée de la gestion des catastrophes naturelles.

Les autorités redoutent de nouveaux glissements de terrain avec l'arrivée de la tempête Khanun, notamment dans la province de Hoa Binh (nord).

En Thaïlande, trois personnes ont également été tuées dans les inondations ces derniers jours.

Le Vietnam est frappé par plus d'une dizaine de tempêtes ou de typhons chaque année: d'après les chiffres officiels, près de 170 personnes sont mortes ou ont disparu dans ces intempéries depuis le début de l'année.

Mi-septembre, le passage dévastateur d'un des plus puissants typhons de ces dernières années, Doksuri, avait ravagé le centre du pays, faisant 11 morts.

Les tempêtes frappent principalement entre mai et octobre, durant la mousson, et la côte centrale de ce pays d'Asie du Sud-Est est la plus régulièrement touchée.

L'an passé, 248 personnes ont été tuées dans des catastrophes naturelles, selon les derniers chiffres des autorités.

Selon la Banque mondiale, les catastrophes naturelles ont fait plus de 13.000 morts et causé plus de 6,4 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros) de dégâts matériels au Vietnam au cours des 20 dernières années.

Agence France Presse - 16 octobre 2017