Le dignitaire a été accusé par le palais royal d’abus de pouvoir, de corruption et de conduite inappropriée dans sa vie privée. Un limogeage qui pourrait annoncer une purge au sein du palais royal.

Distorn Vajarodaya était le courtisan le plus proche du roi décédé Bhumibol Adulyadej. Dans les dernières années du règne, sa figure était devenue familière aux Thaïlandais. Il se tenait en permanence derrière le fauteuil roulant du roi octogénaire, lors des rares apparitions publiques de celui-ci.

Dès le décès de son père, le nouveau roi Maha Vajiralongkorn avait déjà sanctionné le grand chambellan et deux de ses cousins en leur imposant un entraînement militaire humiliant. Il a désormais limogé celui-ci pour abus de pouvoir et corruption, mais aussi parce qu’il aurait mis enceinte une jeune femme, qu’il aurait ensuite forcée à avorter. Une « conduite extrêmement maléfique » selon le communiqué royal, ce qui ne manque pas d’ironie pour tous ceux qui connaissent les détails de la vie privée du nouveau monarque.

Certains analystes estiment que ce limogeage annonce une purge parmi les courtisans, maintenant que les cérémonies funéraires pour le roi Bhumibol sont terminées. La peur règne dans l’entourage du palais royal. Le nouveau roi est connu pour sa conduite très autoritaire et les punitions qu’il inflige à ceux qui le déçoivent. Certains de ceux-ci sont incarcérés dans une prison spéciale établie dans l’un de ses palais.

Par Arnaud Dubus - Radio France Internationale - 11 novembre 2017