Au deuxième trimestre 2017, la croissance du PIB a atteint 4,3% par rapport à la même période de 2016, année où elle avait stagné aux alentours de 3%, un chiffre bas par rapport à l'ensemble des autres pays d'Asie du Sud-Est. "La croissance moyenne sur les neuf derniers mois a été de 3,8%, au-delà de nos prévisions", s'est félicité Porametee Vimolsiri, secrétaire général du Bureau de l'économie nationale et du développement social (NESDB), lors de la présentation de ces chiffres du deuxième trimestre devant la presse lundi.

Le gouvernement table désormais cette année sur une hausse de 3,9% du PIB, et 4,1% en 2018. Des mois de manifestations suivies par un coup d'Etat en mai 2014 avaient mis l'économie en berne. La junte, critiquée pour sa gestion économique, a promis des élections pour novembre 2018. "Les élections vont augmenter la confiance des investisseurs, notamment étrangers", a assuré Porametee Vimolsiri. Les analystes de Goldman Sachs ont salué une "surprise positive, tirée par la hausse des exportations".

La croissance en Thaïlande est traditionnellement tirée par le tourisme, secteur clef de l'économie, qui a résisté aux mauvaises performances de l'économie thaïlandaise depuis trois ans. Le nombre de touristes a progressé au troisième trimestre 2017 de 6,4% par rapport au deuxième trimestre de 2016, atteignant plus de huit millions de personnes.

Le Figaro avec Agence France Presse - 20 novembre 2017