L'expression "ville intelligente", traduction de l'anglais Smart City, désigne une ville utilisant les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer la qualité des services urbains ou encore réduire leurs coûts.

Le gouvernement vietnamien ambitionne de porter le secteur des technologies de l’information et de la communication à 10% du PIB en 2020. La ville intelligente est un des piliers de cette stratégie de développement visant à répondre aux défis de l’urbanisation rapide et de l’intégration des zones rurales.

Suite à plusieurs visites ministérielles et à la signature d’un mémorandum en 2016 actant le rapprochement de la France et du Vietnam dans ce secteur, l’Agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française Business France, en partenariat avec le ministère vietnamien de l’Information et de la Communication, a organisé le 5 décembre à Hanoï un séminaire franco-vietnamien consacré aux technologies au service de la ville intelligente.

"Le monde entre dans la révolution industrielle 4.0 qui fera changer notre mode de vie et apparaître de nouvelles technologies avancées. L’application des technologies de l’information dans le développement de l’e-gouvernement et des villes intelligentes est une des priorités du gouvernement vietnamien. Cela rendra les villes plus attrayantes et plus compétitives", a informé Phan Thao Nguyên, chef du Département de coopération internationale relevant du ministère vietnamien de l’Information et de la Communication, lors de ce séminaire.

Une bonne coopération franco-vietnamienne

La construction des villes intelligentes est programmée dans le processus d’application des technologies de l’information dans le développement de l’e-gouvernement dans les cinq années à venir. Depuis début 2016, certaines localités du pays dont Hanoï, Vinh Phuc, Quang Ninh, Bac Ninh (Nord), Thua Thiên-Huê (Centre), Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) et Hô Chi Minh-Ville (Sud), ont lancé l’élaboration de ce modèle. "Pour devenir intelligentes, les villes actuelles devront développer de nouveaux services performants dans tous les domaines : économie intelligente, administration intelligente, mobilité intelligente, environnement intelligent, mode de vie intelligent et habitants intelligents", a fait savoir M. Phan Thao Nguyên.

Il a souligné que l’ambassade de France au Vietnam s’était coordonnée plusieurs fois avec son ministère dans l’organisation de colloques et séminaires portant sur les solutions des technologies de l’information en faveur de l’entreprise, les perspectives du développement des télécommunications à haut débit, le cloud computing (ou informatique en nuage)...

D’après l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, "la France affronte depuis quelques années de nombreux défis dans le développement des cités urbaines et s’est lancé dans la construction de villes intelligentes. Elle souhaite via ce séminaire partager ses expériences avec le Vietnam".

Lors du séminaire, les entreprises françaises ont présenté leurs technologies et expertises en matière de simulation 3D appliquée aux transports, aux infrastructures, à l’urbanisme, aux réseaux énergétiques ; les services et solutions numériques destinés aux ouvrages, aux sols, à l’environnement ; les solutions de sécurisation des réseaux des technologies de l’information et objets connectés. Le projet de coopération entre la Région Île-de-France et le Comité populaire de Hanoï était aussi au programme.

En marge du séminaire, des rendez-vous entre entreprises françaises et organes, organisations et entreprises du Vietnam ont été organisés, contribuant à nouer des partenariats durables. À noter que l’année prochaine, 2018, marquera le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques franco-vietnamiennes et le 5e du partenariat stratégique bilatéral.

Par Quê Anh - Le Courrier du Vietnam - 5 décembre 2017