Deux trafiquants, un homme et une femme, ont été interpellés mardi dans les montagnes du nord du pays, dans la province de Dien Bien, avec 170 kilogrammes d’héroïne dissimulés dans des sachets de thé qu’ils transportaient à l’arrière de leurs motos.

La drogue venait du Laos voisin, part du Triangle d’Or formé avec la Thaïlande et la Birmanie, coeur de la production de drogue en Asie du Sud-Est. Elle avait été soigneusement dissimulée dans des sachets de thé d’une marque de thé thaïlandais.

«L’opération est un succès, avec une saisie d’héroïne particulièrement importante», s’est félicité Le Cong Binh, responsable de la police local cité dans le journal officiel Cong An Nhan Dan.

Le Vietnam est voisin de la Chine, le plus grand débouché en Asie pour les producteurs de drogue.

La drogue peut aussi être envoyée depuis le Vietnam vers l’Indonésie voisine, les Philippines ou l’Australie depuis ses côtes, un pari que les trafiquants n’hésitent pas à tenter, malgré la dureté de la législation anti-drogue, l’une des plus strictes au monde.

Etre en possession de 600 grammes d’héroïne fait encourir la peine capitale.

Agence France Presse - 4 janvier 2018