Premchai Karnasuta président du groupe Italian-Thai development (ItalThai), entreprise de bâtiment thaïlandaise qui a participé à la construction de l’aéroport Suvarnabhumi et du métro aérien de Bangkok, a été inculpé pour "chasse illégale et possession illégale de carcasses d’animaux protégés", a indiqué le département en charge de la faune sauvage et de la conservation dans un communiqué mardi.

Trois autres personnes qui l’accompagnaient dans le parc national Thungyai Naresuan près de Kanchanaburi, classé par l’Unesco, ont été arrêtées. Elles étaient en possession des restes d’animaux protégés.

Les gardes du parc ont également saisi trois fusils, 143 munitions et du matériel pour la chasse. La Fondation des Amis de la Nature Sauvage de Thailande (WFFT) a félicité les gardes du parc et identifié les carcasses d’animaux abattu comme étant celles d’une panthère noire déjà dépecée, un faisan leucomèle et un muntjac indien ou cerf aboyeur, des espèces protégées par la loi thaïlandaise.

Sasin Chalermlarp, responsable de la fondation Seub Nakkasathien, une ONG locale de défense de l’environnement, a demandé aux autorités "de ne pas s’inquiéter de son statut d’homme d’affaires et de procéder à son interrogatoire et de le poursuivre selon la loi jusqu’au bout pour établir un précèdent".

S’étendant sur plus de 600.000 hectares à la frontière avec la Birmanie, les sanctuaires naturels de Thungyai et Huai Kha Khaeng sont classés par l’Unesco depuis 1991.

Ils abritent un ensemble d’espèces animales très divers, dont 77% des grands mammifères (notamment éléphants et tigres), 50% des grands oiseaux et 33% des vertébrés terrestres que l’on trouve dans cette région.

"Le braconnage reste l’une des plus grandes menaces et continue de poser problème", d’après l’Unesco qui note toutefois qu’un "vaste système de postes de garde et de patrouilles" a été mis en place.

Il est toutefois très rare en Thaïlande de voir des personnages connus arrêtés pour braconnage.

Les quatre hommes appréhendés dimanche ont été libérés sous caution mardi a indiqué le chef de la police du secteur où ont eu lieu les arrestations, le Major Wutthipong Yenchit.

Cotée en bourse en Thailande, Ital-Thai a participé à plusieurs grands projets d’infrastructures de transport et autres activités dans de nombreux pays.

Les autorités du parc national ont inculpé Premchai, décrit comme un "maitre bâtisseur de Thailande" par Forbes en 2011, de sept chef d’accusation au regard de la loi thaïlandaise de Conservation et de Protection de la Faune sauvage.

Le braconnage dans les parcs nationaux thaïlandais est relativement rare en comparaison avec les pays voisins d’Asie du Sud-est.

Mais la Thaïlande est considérée comme une plaque tournante du trafic d’animaux sauvage en Asie. C’est notamment est l’un des treize pays où vivent encore des tigres à l’état sauvage, mais leur nombre a largement chuté ces dernières années.

Lepetitjournal.com avec Agence France Presse - 6 février 2018 |