Elodie Boyer, coordinatrice pédagogique et enseignante et Pierre Ananou, responsable communication, expliquent quels sont les enjeux sociaux, culturels et linguistiques liés à cet événement.

Le Centre de Langues de l’Institut Français est considéré comme un pilier de la francophonie au Cambodge avec un fort taux de fréquentation qui se matérialise par 10 000 inscriptions par an. Plus de 111 classes sont dispensées touchant à différents domaines et pour tous les âges de 4 à 99 ans. Il est le seul établissement au Cambodge à pouvoir délivrer des certifications de type DELF-DALF.

L’équipe pédagogique du Centre, représentée par une quarantaine de professeurs tous diplômés, souhaite développer, au quotidien, un accompagnement optimal pour les étudiants.

Ceux-ci, en majorité d’origine cambodgienne, peuvent suivre des cours de français général, de FOS Français sur Objectifs Spécifiques, d’expression orale et écrite. L’objectif est qu’ils reçoivent un enseignement de qualité et qu’ils soient immergés dans un contexte francophone.

Portes Ouvertes, première édition

Cette journée est conçue pour démarrer du Centre de Langues à 15h avec des ateliers ludiques et conviviaux ainsi que des expositions pédagogiques pour mettre en valeur le travail de l’équipe enseignante et des étudiants.

Au fur et à mesure de la journée les visiteurs vont être amenés à traverser la rue pour se rendre à l’Institut par le biais de plusieurs activités. La prochaine étape est une chasse au trésor pour faire déambuler les participants dans le bâtiment, un bon moyen de se familiariser avec les différents espaces.

La journée se termine sur un spectacle des étudiants dans les jardins du Bistrot et une remise de lots liée à des concours organisés en interne. 12ME, accompagnés de neuf artistes, ouvre la soirée à 18h30 avec un concert pour présenter son nouvel album. « Notre devise est « la culture en partage ». 12ME, qui rappe en français et en khmer, est pour nous le chanteur qui symbolise le mieux ce que nous voulons transmettre lors de cette journée », explique Elodie. L’artiste Roméa prendra la suite avec un DJ set francophone.

a francophonie, ses atouts et ses enjeux

L’Institut Français et le Centre de Langues font partie d’un même complexe pourtant ces institutions ont deux publics bien distincts : les ressortissants étrangers et les étudiants cambodgiens. « Des barrières subsistent comme celles de l’insécurité linguistique ou la timidité. Notre enjeu principal est de réunir tous les francophones qu’importe leur nationalité », déclare Elodie Boyer.

La jeune femme espère qu’en se familiarisant davantage à ce que l’Institut peut offrir, les étudiants continueront leur apprentissage en dehors des murs de la classe.

« La francophonie, c’est tous les pays qui la partagent », Elodie Boyer

Pierre et Elodie se rejoignent pour dire que la francophonie ne se limite pas à la France, « c’est un véritable passeport pour le monde », qui rassemble plus de 274 millions de locuteurs.

Le français est considéré comme la troisième langue la plus utilisée dans les affaires, c’est un atout et un outil d’échange encore omniprésent notamment dans l’enseignement des écoles cambodgiennes. « Nous avons des partenariats avec plusieurs universités pour qui nous dispensons des cours qui font partie intégrante de leur cursus », déclare la jeune femme.

Par Leïla Pelletier - Lepetitjournal.com - 13 mars 2018