Les ministres des Affaires étrangères des deux États se sont adressé ensemble aux médias, dimanche. Le ministre vietnamien Pham Binh Minh a déclaré que les deux pays doivent régler leurs différends et ne pas les amplifier.

De son côté, le ministre chinois Wang Yi affirme qu’il est important de mettre fin au conflit pour le développement de meilleures relations bilatérales.

La visite de Wang Yi à Hanoï survient une semaine après que le Vietnam eût interrompu un projet de forage, supposément en raison de pressions de la Chine.

« Nous proposons que les deux parties, en temps opportun, adoptent sérieusement un respect mutuel pour bien gérer les différends, ne pas agir pour compliquer ou amplifier les conflits, respecter les droits légitimes et les intérêts de l’une et de l’autre en conformité avec les lois internationales », a déclaré Pham Binh Minh.

En ce qui concerne le ministre chinois, les relations entre les deux pays sont « dans une tendance très positive ». Il qualifie les États de « bons voisins, bons camarades, bons amis et bons partenaires ».

Le Vietnam, la Chine et quatre autres pays réclament des droits sur des parties ou sur l’entièreté de la mer de Chine méridionale, qui compte l’un des couloirs maritimes les plus achalandés du monde et renfermerait de précieuses ressources naturelles.

La militarisation croissante des sept îles artificielles chinoises a soulevé l’ire de plusieurs États de la région.

The Associated Press - 1er Avril 2018