Cette réalisation démontre le fort engagement du pays face aux défis du changement climatique mondial.

Lancé en 2009 par le Conseil International des Aéroports, Airport Carbon Accreditation évalue et reconnaît les initiatives entreprises par les aéroports pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Vérifié indépendant, il est le seul programme de certification international spécifique à l'industrie aéroportuaire.

Partie importante du projet, ce programme a réussi à cartographier les émissions de CO2 des aéroports de Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville, permettant ainsi d’évaluer l’empreinte carbone de chaque aéroport. Grâce à ces données, il est maintenant possible de contrôler, réduire et neutraliser l’impact environnemental des aéroports. À l’heure actuelle, les initiatives prévues sont ; rationaliser la consommation d’électricité, éliminer de façon progressive les vieux véhicules et trier les déchets. Les aéroports internationaux ont contribué à 17% du PIB total du pays (2015)

Principaux moteurs de l'économie cambodgienne, en 2017 leurs activités représentaient plus de 1,7 million d'emplois, soit 20% de la population active. De plus, les aéroports internationaux du Cambodge ont accueilli 8,8 millions passagers, soit 4,2 millions chacun pour les aéroports internationaux de Phnom Penh et de Siem Reap. Moins important, mais en forte croissance, l'aéroport international de Sihanoukville a accueilli 338 000 passagers. Les trois plates-formes desservent plus de 55 destinations et accueillent 700 vols réguliers par semaine.

Par Cristina Novoa - Lepetitjournal.com - 2 avril 2018