Selon un rapport de la Banque mondiale (BM) publié le 23 avril, les envois de fonds des travailleurs migrants vers les pays en développement en 2017 ont atteint 466 milliards de dollars contre 429 milliards en 2016, soit une augmentation de 8,5%.

Les transferts d'argent vers les pays à revenus faibles ou moyens devraient encore s'accroître en 2018, de 4,1%, pour atteindre 485 milliards de dollars, a prévu la BM.

A l’échelle mondiale, le montant des transferts à l’étranger incluant les pays développés s’est élevé à 613 milliards de dollars l’an dernier, soit une croissance de 7% en glissement annuel. Et le chiffre en 2018 devrait être 642 milliards de dollars.

"Le rebond des transferts d'argent a été plus fort que prévu, tiré par la croissance en Europe, en Russie et aux Etats-Unis", a informé la BM dans un communiqué. "Cette hausse est également due à la hausse des prix du pétrole et à l'appréciation de l'euro et du rouble".

En 2017, l’Inde était en tête des pays à recevoir des fonds avec 69 milliards de dollars, suivie par la Chine, 64 milliards, les Philippines, 33 milliards, le Mexique, 31 milliards. Le Vietnam s’est classé 10ème dans le monde avec 13,8 milliards de dollars contre 11,9 milliards en 2016.

Agence Vietnamienne d'Information - 25 avril 2018