Le condotel, forme de partage de propriété d’une même unité immobilière basé sur un système de condominium, parfois utilisé pour gérer des hôtels au Vietnam, a émergé comme une nouvelle tendance d'investissement immobilier. On estime ainsi que des dizaines de milliers de condotels ont été vendus chaque année dans les destinations touristiques populaires du Vietnam.

Selon un expert de la société Savills Hôtel, le condotel reste une tendance forte du marché vietnamien. Il prévoit que 18.000 unités seraient ajoutées au marché dans les deux prochaines années dans les principales destinations touristiques.

"La plupart des condotels sont gérés par des investisseurs, mais Savills observe que de nombreux projets ont commencé à intégrer une grande marque dans leurs projets. La résidence de marque est populaire au Vietnam et est considérée comme un bon produit d'investissement dans la région", ajoute-t-il.

Bien que le marché immobilier de villégiature et des condotels en particulier a explosé ces dernières années, la situation générale est que le marché manque de variété dans ses produits.

Mauro Gasparotti, directeur de Savills Hôtel Asie-Pacifique, a déclaré que les investisseurs actuels se concentrent trop sur les opportunités de marché à court terme et qu'ils développent principalement des produits pour répondre à la croissance de demande d’appartements. Le marché manque de couleur et de diversité vu la répétition des modèles existants, plutôt que de saisir de nouvelles tendances et de nouveaux modèles.

Quelles sont ces nouvelles tendances?

Le tourisme de villégiature évolue rapidement avec de nombreuses opportunités pour les investisseurs, grâce à la croissance de la demande et à la diversification des clients. Selon Mauro Gasparotti, le marché touristique vietnamien a du potentiel pour des types de produits plus complexes et plus diversifiés, capturant les tendances dans le monde entier. Ainsi le marché immobilier aura tendance à se développer en fonction des évolutions internationales.

"Le marché vietnamien est extrêmement prometteur pour le développement de projets hôteliers plus sophistiqués. Nous voyons des changements tous les jours. La technologie va complètement transformer notre façon de voyager", constate Mauro Gasparotti.

D'après lui, avec l'avènement du Big Data, de l'intelligence artificielle, des systèmes automatisés et des capteurs de bâtiment, les développeurs doivent commencer à prendre tous ces éléments en considération lors de la phase de planification de leurs prochains projets. Le design, les ressources humaines et les fonctions des hôtels vont complètement changer dans les années à venir.

"En outre, si vous considérez également tous les changements démographiques, tels que le vieillissement des populations ou la montée de la classe moyenne asiatique, les opportunités sont incroyables", répond-il.

Les Millennials - génération de clients potentiels

Certains experts évoquent le nouvel objet touristique - Millennial (Génération Y) qui représente désormais 24% de la population mondiale. Au Vietnam, avec sa population jeune, cet objet représente 38% de la population totale (2016). Les touristes de la génération Y apportent un grand potentiel de revenus touristiques et de villégiature.

Selon Chavatik Wanakasemsan, expert en immobilier de la société Lub D Limited, les nouveaux voyageurs ont tendance à éviter les hôtels traditionnels et cherchent une porte d'accès aux expériences culturelles locales avec des amis ou des habitants du cru.

La plupart d'entre eux ne recherchent que du Wi-Fi ultra-rapide pour diffuser leurs vidéos ou regarder des vidéos sur You tube ou Netflix. Les types d'hébergement partagés tels que Airbnb, Couch Surfing, Hostel et Poshtel répondent à ces besoins. La chambre fait partie de leur expérience de voyage. Ils aiment prendre des photos à chaque instant et chercher de la nourriture matérielle et spirituelle pour partager leurs histoires de voyage via les médias sociaux.

Les visiteurs ont tendance à se déplacer à différents endroits et ils ont besoin de combiner à la fois le tourisme et le travail. L'espace de co-working permet à ces visiteurs de travailler facilement dans leur propre hôtel. Une autre partie importante, c’est le divertissement. Le Vietnam manque d’une restauration et de divertissement de qualité, par rapport aux destinations voisines telles que la Thaïlande, Bali ou Singapour. Selon Mauro Gasparotti, les services de restauration et de divertissement peuvent apporter des revenus importants aux hôtels et aux centres de villégiature.

Kevin Wallace, représentant de Nikki Beach, conclut que le marché du Vietnam manque de nouveaux types de divertissement: "Avec la jeune population vietnamienne et la hausse des revenus de la classe moyenne, la demande d'expériences culinaires, de divertissement, de cinéma, d'art, de musique et de mode en bord de la mer comme à Long Hai, Hô Tràm, Dà Nang, Hôi An, Nha Trang, Cam Ranh et Phu Quôc ou les grandes villes comme Hanoï et Hô Chi Minh-Ville augmentera au cours de la prochaine décennie. Ce sont également des marchés potentiels pour ces modèles de divertissement".

Agence Vietnamienne d'Information - 23 mai 2018