Le Ministre, M. Arkhom Termpittayapaisith, a annoncé jeudi que des représentants du Ministère des Travaux Publics et des Transports du Cambodge s’étaient rendus au Ministère des Transports de Thaïlande pour évoquer les aspects logistiques.

Il a ajouté qu’une ancienne locomotive diesel de Thaïlande circulera sur cette ligne. Le train, destiné à ne transporter que des passagers, sera doté de trois voitures.

« L’objectif est de livrer le train le mois prochain ou en juillet, les négociations pour un accord entre la Thaïlande et le Cambodge sont en cours », a déclaré M. Arkhom. Le nombre de trajets effectués sur cette ligne n’a pas encore été fixé.

« D’autres petits détails restent à définir, comme les compétences en matière d’entretien des rames, » a ajouté M. Arkhom. Il s’agit par exemple de déterminer quel pays sera responsable des réparations si une panne survient dans l’autre pays.

L’objectif de cette ligne ferroviaire transnationale est de relier à terme les capitales Bangkok et Phnom Penh.

Actuellement, le train relie Bangkok à Sa Kaeo, à la frontière cambodgienne, mais une grande partie des chemins de fer du Cambodge restent endommagés par les conflits du passé.

Les deux pays avaient établi une liaison ferroviaire en 1942 entre Aranyaprathet et Poipet, une ville du nord-ouest du Cambodge, populaire pour ses casinos. Cependant, les services avaient cessé au fil du temps pour des raisons politiques, rapporte le Bangkok Post.

Les chemins de fer cambodgiens sont actuellement réhabilités par le Gouvernement grâce au financement de l’Asian Development Bank, de l’Agence australienne pour le développement international et de la société australienne Toll Group.

Les liaisons ferroviaires entre Phnom Penh et Sihanoukville, dans le sud, ont repris en avril 2016. Le mois dernier, la ligne Poipet-Battambang avait également été rétablie.

Par Nicolas - SiamActu.fr - 20 mai 2018