Toutes les activités de Taïwan dans l’archipel de Truong Sa, y compris l’exercice de tirs à balles réelles sur l’île de Ba Binh du 23 au 25 mai, ont violé la souveraineté du Vietnam sur l’archipel, menacé la paix, la stabilité, la sûreté et la sécurité maritimes, provoqué les tensions et complexifié la situation en Mer Orientale, a-t-elle souligné.

Lê Thi Thu Hang a souligné que le Vietnam proteste résolument contre les activités et demande à Taïwan de ne pas répéter de tels actes.

Concernant la réaction du Vietnam contre l’exercice de tirs à balles réelles mené par la Chine sur l’archipel vietnamien de Hoàng Sa (Paracels), la porte-parole a déclaré que du 9 au 12 mai, la Chine a poursuivi son exercice de tirs à balles réelles dans les îles, violant gravement ainsi la souveraineté du Vietnam sur l’archipel et allant à l’encontre de l’Accord sur les principes fondamentaux guidant le règlement des problèmes maritimes entre le Vietnam et la Chine ainsi que de l’esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Ces actes ont rendu complexe la situation en Mer Orientale et affecté les négociations sur le Code de conduite en Mer Orientale entre l’ASEAN et la Chine ainsi que le maintien de la paix, de la stabilité et de la coopération dans ces eaux, a-t-elle indiqué.

Le Vietnam demande à la Chine de ne pas mener d’activités similaires, de respecter la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa, ainsi que les conceptions communes des hauts dirigeants des deux pays et du droit international, en mettant fin aux agissements exacerbant les tensions et complexifiant la situation dans la région, a-t-elle déclaré.

“Le Vietnam dispose de preuves historiques et fondements juridiques suffisants pour affirmer sa souveraineté territoriale sur les deux archipels de Hoàng Sa et Truong Sa”, a affirmé la porte-parole.

Agence Vietnamienne d'Information - 31 mai 2018