"La négociation pour le contrat du satellite Theos-II est bouclée" et "l'annonce officielle sera le 25 juin à l'Elysée", a annoncé cette source à l'AFP, au soir d'une visite d'un haut responsable d'Airbus en Thaïlande.

Aucun commentaire d'Airbus ni du gouvernement thaïlandais n'a pu être obtenu dans l'immédiat.

"Ce n'est pas un satellite militaire, il a été développé pour surveiller l'agriculture et l'érosion du littoral", a assuré cette source, précisant que le contrat d'Airbus était signé avec l'Agence spatiale thaïlandaise.

En 2008, la Thaïlande s'était déjà dotée d'un premier satellite Theos pour surveiller ses rizières, les niveaux d'eau de ses réservoirs, les élevages de crevettes ou la progression de l'érosion de ses côtes.

Avant sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron à l'Elysée le 25, le général Prayut se rendra le 22 juin à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, pour visiter le siège d'Airbus.

Airbus espère remporter le renouvellement des gros porteurs de la compagnie Thai Airways, soit une douzaine d'appareils.

La Thaïlande s'est lancée dans une ambitieuse politique de grands travaux qui intéresse plusieurs grandes entreprises françaises, notamment Thales pour le ferroviaire ou Vinci pour le développement d'autoroutes.

La Thaïlande est la deuxième économie d'Asie du Sud-Est et la 26ème économie mondiale, juste derrière la Belgique. Son produit intérieur brut est plus de deux fois celui du Vietnam ou du Portugal, rappelle l'ambassade de France en Thaïlande.

La France est le deuxième exportateur européen vers la Thaïlande derrière l'Allemagne et devant la Grande-Bretagne. Le secteur des "aéronefs et engins spatiaux" (54% du total en 2017) est le premier poste d'exportations pour Paris.

Le général Prayuth se rendra également en Grande-Bretagne où il sera reçu par Teresa May le 20 juin à Downing Street. La question de l'organisation d'élections en Thaïlande, promises pour 2019, y sera abordée mais à huis-clos, a indiqué vendredi une source diplomatique.

Lepetitjournal.com Bangkok avec Agence France Presse - 15 juin 2018