Cette enquête sera réalisée tous les six mois, afin de mettre régulièrement à jour les informations collectées, et ses résultats seront partagés librement avec toutes les entreprises en Birmanie.

Ce questionnaire en ligne a été préparé par l'équipe de MyWorld Myanmar. M. Simon Bruce, directeur général de MyWorld Myanmar, et membre du comité RH de la CCI France Myanmar, explique que la décision de lancer cette enquête provient du "manque d'accès à des repères salariaux précis en Birmanie, qui est un problème commun aux entreprises. Les chambres, le recrutement, la formation et les cabinets d'avocats sont constamment sollicités pour cette information. Cependant, ils ne sont pas en mesure de fournir suffisamment d'informations, ce qui désavantage les entreprises quand elles mènent des rapports sur les salaires ou quand elles souhaitent embaucher de nouveaux employés." Par conséquent, le Comité RH de la CCI France Myanmar espère relever ce défi en menant une enquête salariale anonyme semestrielle. L'objectif est de rassembler les informations de 500 entreprises au moins, pour que les résultats soient représentatifs.

Daw Ma Ma Naing, Directrice des Ressources Humaines de l'Hôtel Sule Shangri-La et co-présidente du Comité des Ressources Humaines de la CCI France Myanmar, déclare que "cette enquête sera d'une très grande utilité pour les entreprises qui prennent le temps d’y répondre. En effet, en l'absence d'informations fiables en Birmanie, les entreprises n'ont aucun moyen de savoir si elles sont sous-payées ou trop payées. Avec cette information, elles seront en mesure de mieux négocier avec les nouveaux employés ou ceux déjà présents." "Il est important que cette enquête soit anonyme", poursuit M. Guillaume Sautier, directeur général de SOS International, et co-président du comité RH. "En effet, aucune entreprise ne souhaite que ce type d'informations confidentielles soit partagé avec des concurrents ou sur le marché. Dans le même temps, ils ont également besoin d'informations sur le niveau des salaires dans leur secteur. Le questionnaire en ligne anonyme garantit à la fois l'anonymat et l'accès aux données. Personne, même au sein de notre comité, n'aura accès aux réponses individuelles des entreprises."

La CCI France Myanmar partagera gratuitement les résultats de cette enquête avec toutes les entreprises en Birmanie. "Nous ne faisons pas d'argent avec ce projet", insiste M. Guillaume Rebière, directeur exécutif de la CCI France Myanmar. "Nous le faisons uniquement pour aider toutes les entreprises et tous les entrepreneurs opérant en Birmanie. Cela aidera également les employés avec leurs attentes salariales. Nous avons besoin de centaines d'entreprises pour que l'enquête soit utile et représentative. C'est pourquoi nous comptons vraiment sur tout le monde pour participer à ce projet. Nous avons juste besoin de quelques minutes de votre temps, un petit investissement comparé au rendement que vous en tirerez", conclut-il. Cette enquête sera renouvelée tous les six mois, afin de maintenir les résultats à jour. Le résultat et le rapport seront en libre accès sur le site internet de la CCI France Myanmar (www.ccifrance-myanmar.org).

Ce projet s'inscrit dans le cadre des activités qui seront mises en œuvre par le Comité Ressources Humaines de la CCI France Myanmar, qui regroupe 15 membres des Chambres de Commerce et d'Industrie du Myanmar, représentant des différents secteurs. Ce comité RH, co-présidé par Daw Ma Ma Naing (Hôtel Sule Shangri-La) et M. Guillaume Sautier (SOS International), a pour objectif d'aider les membres de la CCI France Myanmar à discuter des défis communs, à échanger des informations et à mettre en œuvre projet ensemble. La prochaine activité à venir mise en œuvre par le Comité des ressources humaines sera la publication d'un guide des ressources humaines en Birmanie, qui utilisera une partie des résultats de l'enquête sur les salaires. Les résultats de l'enquête devraient être publiés en juillet 2018.