Le symbole est important pour le gouvernement du premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis plus de trente ans, qui fait campagne sur la reconstruction du pays, la stabilité et la croissance économique, à l'approche des législatives du 29 juillet.

"C'est un jour historique pour notre nation", a déclaré Sun Chanthol, le ministre cambodgien des Transports, pour l'inauguration de la ligne Phnom-Penh-Poipet, ville cambodgienne à la frontière de la Thaïlande. Le premier train vers Poipet est passé mercredi en gare de Phnom Penh. Le ministre des Transports a assuré qu'un accord entre la Thaïlande et le Cambodge devait être signé prochainement pour permettre au train de franchir la frontière et d'aller jusqu'à Bangkok.

Le Figaro avec Agence France Presse - 4 juillet 2018