Les deux pays d'Asie du sud-est ont «refusé d'accueillir ou repoussé démesurément l'accueil de leurs concitoyens ayant reçu l'ordre de quitter les États-Unis», a indiqué le département américain de la Sécurité intérieure (DHS).

Le département d'État a par conséquent demandé à ses agents consulaires en Birmanie et au Laos de durcir les conditions d'attribution de visas «à certaines catégories de demandeurs», sans donner davantage de détails.

«Sans une réponse adéquate de la Birmanie et du Laos, ces sanctions pourraient être étendues à une portion plus large de la population», ont par ailleurs prévenu les autorités américaines.

Cette décision s'inscrit dans un contexte de durcissement général du gouvernement Trump vis-à-vis de l'immigration, légale ou illégale.

Agence France Presse - 10 juillet 2018