L'information a été annoncée par le ministre laotien de l'Énergie et des Mines, Khammany Inthirath, lors d'une conférence de presse organisée mardi 7 août par le ministère laotien des Affaires étrangères pour faire le point sur les inondations et le rythme des travaux de réparation des dégâts entraînés par l'effondrement du barrage hydroélectrique Xepian-Xe Nam Noy dans la province d'Attapeu.

Des représentants des ministères de l'Énergie et des Mines; de la Santé; du Travail et du Bien-être social, ainsi que ceux des représentations diplomatiques et des organisations internationales ont également assisté à cette conférence de presse.

Auparavant, le bureau du Premier ministre laotien avait annoncé que les à proximité du projet de barrage hydroélectrique de Xepian-Xe Nam Noy était une zone temporairement interdite et qu'aucune organisation ou personne n'était autorisée à pénétrer dans cette zone sans l'autorisation du gouvernement ou de l'administration locale.

L'annonce a également indiqué qu'Attapeu et la province voisine de Champassak sont responsables de la surveillance, de l'examen et de l'interdiction temporaire de toutes les activités jusqu'à la fin de l'enquête et du règlement des conséquences de l’effondrement du barrage.

Le barrage hydroélectrique Xepian-Xe Nam Noy s'est effondré à 23h00 le 23 juillet, provoquant des inondations soudaines qui ont complètement isolé le district de Sanamxay.

D’une capacité installée de 410 MW et d’une production annuelle de 1.860 GWh, la centrale hydroélectrique Xepian-Xe Nam Noy a été construite par la compagnie PNPC, une joint-venture établie en mars 2012 par SK E&C et KOWEPO (République de Corée), RATCH (Thaïlande) et la société publique laotienne LHSE.

Agence Vietnamienne d'Information - 8 Août 2018