Le gouvernement local voit cela comme une entrave au développement économique et fait pression sur ceux-ci.

La Thaïlande est un pays qui se développe assez rapidement, et malheureusement les conséquences sur la nature sont désastreuses. Le tourisme, l’agriculture et l’industrie causent ensemble la perte de nombreux arbres au nom du gain d’espace. Il s’avère que la communauté des moines bouddhistes du pays est le dernier rempart à cette inexorable avancée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les moines tentent de protéger les arbres d’une façon très originale ! En effet, il est question d’élever les arbres au rang de moine, comme le rapporte le site Asian Correspondant dans un article du 14 août 2018. Cette pratique serait réellement efficace, car une fois nommés moines, les arbres deviendraient sacrés – et donc intouchables.

La Thaïlande est un pays bouddhiste à raison de 90 % de la population, si bien que les moines y sont des personnes très écoutées et consultées. Par ailleurs, outre la protection des arbres et de l’environnement en général, les moines sont actifs dans la prévention en ce qui concerne le réchauffement climatique, l’érosion des sols ainsi que le trafic de bois précieux, entre autres.

Le gouvernement thaïlandais – qui est rappelons-le sous le giron de l’armée – n’apprécie pas du tout ces actions et le fait âprement savoir. Selon les autorités, les moines entravent tout simplement le développement économique du pays. Cet activisme qui ne semble pas (encore) s’essouffler est source de persécution envers les moines, ce qui a notamment conduit à l’assassinat en 2015 de Phrakhu Supoj Suvacano, un écologiste luttant contre la transformation d’un centre de médiation de la ville de Chiang Mai (au nord du pays) en une ferme à mandarines.

Par Yohan Demeure - SciencePost - 23 août 2018