Résidents de Hanoï et responsables américains ont rendu hommage ensemble, lundi, au sénateur américain John McCain. Ex-prisonnier de guerre au Vietnam, il avait ensuite contribué à panser les plaies de la guerre. Des gerbes de fleurs ont été déposées aux abords du lac Truc Bach près d'une sculpture à l'effigie de l'homme politique américain, mort samedi à l'âge de 81 ans, et érigée à l'endroit où celui-ci avait été capturé puis emprisonné pendant la guerre du Vietnam.

Artisan de la réconciliation.

L'avion de John McCain avait été abattu au-dessus de Hanoï le 26 octobre 1967. John McCain, blessé, avait été capturé et avait passé cinq ans en détention, battu et torturé. Dans les décennies qui ont suivi la fin du conflit, il s'est peu à peu transformé en artisan de la réconciliation. Sa mort a été largement relayée par les médias et a suscité l'émotion dans tout le pays. Des Vietnamiens ayant participé à la guerre sont venus se recueillir devant l'ambassade américaine de Hanoï. "Je l'admire pour avoir prôné la bonne solution : être uni avec les Vietnamiens pour que les deux pays puissent mettre le passé derrière eux et penser à l'avenir", a expliqué Pham Minh Chuc, ancien combattant âgé de 81 ans.

"Quel dommage que nous ayons été confrontés les uns aux autres sur le champ de bataille", a écrit une femme nommée Nguyen Thi Bich Ngoc dans le livre de condoléances de l'ambassade. "Mais je pense que cela nous a donné une occasion de mieux nous comprendre après la guerre, et vous étiez un des plus grands contributeurs de ce lien". Le vice-Premier ministre du Vietnam, Pham Binh Minh, a souligné que John McCain avait aidé à soigner les "blessures de guerre" et a exprimé ses condoléances à la famille de l'ex-candidat à l'élection présidentielle américaine.

Europe1 .fr avec Agence France Presse - 27 août 2018