Les syndicats proposaient 182 dollars et les employeurs 177 $. Lors du vote de vendredi dernier, le chiffre le plus bas a été accepté presque à l’unanimité.Sur 28 voix, 26 se sont exprimées pour et deux se sont abstenues. Le représentant du ministère du Travail, Ith Sam Heng, a déclaré que le Premier ministre Hun Sen avait décidé d’ajouter 5 dollars de plus pour atteindre un total de 182 dollars.

Van Sou Ieng, président de l’Association des usines de confection textile du Cambodge a déclaré que le revenu minimum au Vietnam est plus attractif comparé au Cambodge. De plus, le Vietnam possède un taux de productivité plus élevé. Il a aussi ajouté que le gouvernement réduira les coûts d’électricité pour arriver à 0,15$ Kwh.

Ath Thon, président de l’Union Démocratique des Travailleurs du textile cambodgien trouve au contraire que le salaire minimum défini par l’accord n’est pas assez élevé pour les travailleurs.

Luu Meng, vice-président de la Fédération du Tourisme du Cambodge, a annoncé que c’est une bonne nouvelle pour les travailleurs de passer de 100$ il y a 3 ans à 182$. ”…Nous devons continuer dans cette lancée…”, a t-il déclaré.

Le nouveau revenu minimum sera effectif à partir de janvier 2019 et près de 850 000 travailleurs au Cambodge sont concernés, la plupart sont des femmes.

Par Marie Srey-Lys Joanny - Cambodge Mag - 7 octobre 2018