La première étape de ce voyage d’Etat sera donc Bruxelles pour la tenue du 12ème sommet de l’Asia EUrope Meeting (ASEM), au cours duquel le chef du gouvernement cambodgien prononcera un discours sur le programme de développement durable à l’horizon 2030. Durant les deux journées du rassemblement, il rencontrera nombre de ses homologues européens, notamment Dmitri Medvedev, président du gouvernement russe, Viktor Orbán, chef du gouvernement hongrois ou encore Andrej Babiš, président du gouvernement tchèque.

Le premier ministre s’envolera de Bruxelles pour Ankara afin de rendre officiellement visite à Recep Tayyip Erdoğan, président de la république de Turquie. Après deux jours passés dans le pays , le premier ministre Hun Sen se rendra pour terminer en Suisse, à Genève, afin d’y assister à une conférence sur le commerce.

Il sera accompagné durant tout ce voyage par le ministre des affaires étrangères, Prak Sokhonn, par le ministre des transports, Sun Chanthol ainsi que des hauts fonctionnaires cambodgiens et une délégation de chefs d’entreprises, présents à la chambre de commerce du Cambodge, dont la présence en Suisse sera notamment importante.

Dans le contexte actuel de menaces de suspension par l’Europe de l’accord de commerce préférentiel “Tout sauf les armes” accordé jusqu’à présent au Cambodge, tous les yeux seront rivés sur les discussions qui vont s’établir entre le premier ministre du royaume et ses homologues européens. Rappelons que l’Union Européenne a lancé vendredi 5 octobre dernier une procédure visant à interrompre d’ici un an cet accord commercial préférentiel, pourtant vital pour le Cambodge.

Par Victor Bernard - Lepetitjournal.com - 18 octobre 2018