Le manque d’éducation est la principale cause de ces grossesses non désirées. Le rapport de Save the Children publié en mai dernier indique que 37% des jeunes filles cambodgiennes entre 15 et 19 ans n’ayant pas accès à l’éducation sont déjà mères ou bien attendent leur premier enfant, contre 8% pour les Cambodgiennes du même âge ayant obtenu un diplôme du secondaire ou plus. Le manque de préparation de ces jeunes mères, dont le pourcentage augmente sensiblement dans les zones rurales et reculées, se répercute sur les premières années des nourrissons, qui ne bénéficient pas des soins nécessaires à leur condition.

Save the Children presse le gouvernement cambodgien de prendre des mesures rapides et drastiques concernant l’éducation dans les zones rurales et, plus globalement, de développer une éducation sexuelle efficace pour transmettre des messages concernant les moyens de contraception.

Les conclusions du rapport sur la situation spécifique au Cambodge sont assez alarmantes. Selon les chiffres de l’association, 30% des enfants souffrent de retard de croissance, un enfant sur cinq est sorti du système scolaire et le travail des enfants touche 20% de la population entre 5 et 17 ans.

Par Victor Bernard - Lepetitjournal.com - 3 décembre 2018