e bureau à Kunming de China Railway a indiqué lundi que la barrière serait étendue de 36 km dans les zones de vallées, où un groupe de tunnels ferroviaires a été achevé vendredi, dans la préfecture autonome Dai de Xishuangbanna de la province chinoise du Yunnan (sud-ouest).

Zheng Xiancan, directeur du projet au sein du bureau, a expliqué que la planification du projet avait pris en considération la nécessité d'éviter les passages migratoires des éléphants sauvages. La barrière est construite avec des matériaux légers et résistants pour réduire l'impact du chemin de fer sur les animaux sauvages.

Il existe environ 300 éléphants sauvages dans cette région.

Le chemin de fer Chine-Laos devrait être mis en service d'ici fin 2021. Il permettra de réduire la durée du voyage entre Kunming, capitale du Yunnan, et Vientiane, capitale du Laos, à une demie-journée.

Agence Xinhua - 3 décembre 2018