Le président du TCT, Chairat Trirattanajarasporn, a déclaré que le taux de croissance des arrivées de visiteurs étrangers atteindra 5,5 % l’an prochain, en se basant sur une estimation à 38,5 millions de visiteurs cette année.

Le Conseil prévoit également que les recettes touristiques provenant des marchés internationaux passeront d’environ 2 000 milliards de bahts cette année à 2 290 l’an prochain.

Parmi les principaux facteurs contribuant à cette croissance, la dispense des frais de visa à l’arrivée (VOA), qui a été approuvée le 15 novembre dernier jusqu’au 13 janvier 2019, est un élément important.

D’autres initiatives en matière de visas sont également envisagées par le secteur privé et le gouvernement : des visas à entrées multiples et la prolongation jusqu’en avril de l’exemption des frais de VOA, a déclaré M. Chairat.

Parmi les autres éléments à prendre en compte figurent l’augmentation du nombre de vols via les compagnies aériennes low cost et la perspective d’une plus grande stabilité politique dans le pays. En effet, des élections générales doivent avoir lieu le 24 février 2019 en Thaïlande.

En dépit d’un environnement favorable, le tourisme thaïlandais reste tributaire de facteurs extérieurs, en particulier les tensions économiques mondiales et le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine, a déclaré M. Chairat.

Le conseil prévoit également que les plus fortes progressions parmi les visiteurs étrangers l’an prochain concerneront l’Inde, le Vietnam, la Russie et Taïwan.

Bien que la Chine restera la principale locomotive du tourisme, son taux de croissance pourrait ne pas être aussi élevé qu’au cours des dernières années.

La Thaïlande mise aussi sur les touristes locaux

Selon M. Chairat, la Thaïlande a besoin d’améliorer son système de transport terrestre, en particulier dans les provinces secondaires, afin de faciliter les déplacements des touristes.

De son côté, Yuthasak Supasorn, Gouverneur de l’Office du Tourisme de Thaïlande (TAT), a expliqué que la concurrence sur le marché touristique mondial est forte. De nombreux autres pays travaillent aussi à poursuivre le développement de ce secteur pour soutenir leur économie.

On s’attend à ce que l’industrie touristique thaïlandaise soit confrontée à certaines difficultés en 2019 dans le contexte de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, de la hausse des taux d’intérêt et de la hausse des prix du carburant, a-t-il averti. Ces facteurs pourraient contraindre les touristes à restreindre leurs projets de voyage et à réduire leur consommation, en particulier pour les produits de luxe.

Pour le tourisme local, M. Yuthasak s’attend à ce que les Thaïlandais effectuent 179 millions de voyages en 2019, contre environ 167 millions cette année.

Les recettes touristiques provenant du marché intérieur devraient passer de 1 000 milliards de bahts cette année à 1 180 milliards en 2019, soit une augmentation d’environ 10 % par rapport à l’année précédente.

Sur ce total, le TAT s’attend à ce que les touristes locaux effectuent 20,1 millions de voyages dans les provinces du nord, 28 millions dans le nord-est, 90 millions dans le centre, 17,7 millions dans l’est et 22,8 millions dans le sud.

M. Yuthasak a ajouté que le TAT poursuivra ses efforts de promotion du tourisme domestique à travers diverses campagnes, dont le programme « Go for more » initié il y a quelques jours.

Dans le cadre de ce projet, chaque région pourra mettre en avant ses principaux atouts et spécificités afin d’attirer les visiteurs.

Par Nicolas - Siam Actu - 23 décembre 2018