Ce stade est actuellement construit par la société China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) avec l'aide d'un don de 1,1 milliard de yuans (environ 160 millions de dollars) de la Chine, a-t-il dit.

Les travaux sur ce projet ont commencé en août 2017.

"À ce jour, près de 40% des travaux ont été achevés et ce projet doit être pleinement déterminé à la fin de 2020", a indiqué Thong Khon lors d'une cérémonie de signature marquant le début de l'installation de gradins préfabriqués pour les 55 000 places du stade.

Cette cérémonie marque une étape où ce stade, le plus grand du royaume, commence à prendre forme, a-t-il dit.

Thong Khon, également ministre du Tourisme, a félicité la CSCEC pour son utilisation de la technologie la plus avancée et de matériaux de qualité pour la construction de ce stade, né de la collaboration étroite entre les deux pays dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route".

Ce projet a généré 580 emplois pour les travailleurs cambodgiens comme chinois, et offre aux travailleurs cambodgiens une meilleure expérience des compétences de construction, a-t-il dit.

Selon le grand plan, ce stade doit être bâti en forme de navire et il sera entouré d'une douve dans l'ancien style d'Angkor.

"Le navire symbolise l'amitié traditionnelle de longue date entre nos deux pays car les Chinois se rendaient au Cambodge par navire dans les temps anciens", a expliqué Thong Khon.

Ce stade de cinq étages couvre une superficie de 16 hectares au sein du complexe sportif national de 85 hectares de Morodok Techo, situé à environ 15 km au nord de Phnom Penh.

Il servira de principal lieu d'accueil des épreuves lorsque le Cambodge organisera les Jeux d'Asie du Sud-Est en 2023, selon le ministre.

Agence Xinhua - 10 janvier 2019