Mais elle a perdu son directeur général, impliqué dans un scandale de manipulation boursière.

A partir du 2 avril 2019, la compagnie thaïlandaise proposera trois vols par semaine entre Chiang Mai et l’aéroport de Luang Prabang, opérés en ATR 72-500 ou -600 de 70 places. Les départs du nord de la Thaïlande sont programmés selon Airlineroute mardi, jeudi et samedi à 16h30 pour arriver à 17h45, les vols retour quittant le Laos à 18h30 pour se poser à 19h45 (durée de vol 1h15).

Bangkok Airways sera en concurrence avec Lao Airlines sur cette route, sa deuxième vers la ville classée au patrimoine mondial de l’humanité après celle au départ de Bangkok-Suvarnabhumi (face à la même concurrence plus Thai Smile et la low cost Thai AirAsia). L’aéroport de Luang Prabang accueille également les avions de Lao Skyway, China Eastern, Hainan Airlines, SilkAir (remplacée par Scoot au printemps) et Vietnam Airlines.

On retiendra par ailleurs que la compagnie aérienne vient d’accueillir le 40eme avion de sa flotte, un Airbus A319 de 144 sièges. Le même type d’avion (en configuration bi-classe) sera utilisé pour inaugurer vendredi sa quatrième destination au Vietnam, Cam Ranh. Bangkok Airways opère désormais quatre 72-500, onze 72-600, seize A319 et neuf A320.

La compagnie privée thaïe a d’autre part confirmé la démission de son CEO Prasert Prasarttong-Osoth (le père du président actuel M. Puttipong), demandée par les autorités après avoir été sanctionné dans une affaire de manipulation en bourse des actions de Bangkok Airways ; il a aussi abandonné ses autres fonctions dans la compagnie aérienne, tout comme son secrétaire exécutif Narumon Chainak. Les deux hommes, ainsi que la fille de M. Prasert, sont accusés par la SEC d’avoir conspiré pour manipuler les cours entre novembre 2015 et janvier 2016 (l’action avait gagné près de 20% dans cette période) ; le gendarme de la Bourse de Bangkok leur a aussi infligé une amende de 15,8 millions de dollars.

Bangkok Airways a déclaré que les trois personnes « vont prouver leur innocence dans cette affaire devant la justice ». Prasert Prasarttong-Osoth, âgé de 85 ans, est également propriétaire du groupe Bangkok Dusit Medical Services ; il est considéré comme le huitième homme le plus riche de Thaïlande, avec une fortune estimée par Forbes à 3,1 milliards de dollars.

Par Thierry Blancmont - Air Journal - 23 janvier 2019