D’après un rapport de l’Institut allemand pour le développement (Deutsches Institut für Entwicklungspolitik, DIE) publié le 15 janvier dernier, le Cambodge va faire partie des pays dont l’économie souffrira le plus du Brexit.

Le Royaume-Uni quittera le marché commun et l’union douanière européenne en mars 2019. Le Brexit implique des changements fondamentaux en ce qui concerne le commerce britannique avec les pays en développement. Le Royaume-Uni ne fera notamment plus partie du système généralisé de préférences et des accords Tout sauf les armes, qui permettent à de nombreux pays en développement de payer peu ou pas de droits de douanes lorsqu’ils exportent sur le marché européen.

Selon l’étude du DIE, les économies des pays en développement qui ont de forts liens commerciaux avec le Royaume-Uni sont les plus à même de subir des chocs économiques lorsque le Brexit entrera en vigueur et que le gouvernement britannique imposera de nouveau des droits de douane. D’après les simulations réalisées par les chercheurs du DIE, le Cambodge et le Malawi sont les deux pays qui souffriront le plus de ce phénomène.

Les simulations du DIE en cas de sortie sèche ou négociée de l’Union européenne, qui envisagent une augmentation des barrières tarifaires et non-tarifaires, montrent une forte diminution des exportations des pays en voie de développement en direction du Royaume-Uni après le Brexit. D’après l’institut de recherche, le Cambodge sera le pays le plus affecté par ce phénomène, et ses exportations globales pourraient diminuer de 1,7%. Le marché britannique représente actuellement 7,7% des exportations cambodgiennes.

Dans l’hypothèse d’un hard Brexit - sans accord avec l’Union européenne - la consommation des ménages cambodgiens pourrait baisser de 1,4%, notamment en raison de la baisse de revenus pour les travailleurs non qualifiés, qui seraient privés d’emplois en raison de la remise en place de barrières aux échanges commerciaux.

L'étude souligne que les secteurs des produits alimentaires et du textile sont les plus susceptibles d’être affectés par le Brexit. Selon les projections du DIE, le Cambodge fera partie des pays les plus touchés par les baisses d’exportations dans ces deux secteurs en direction du Royaume-Uni. L’institut de recherche envisage une augmentation de la pauvreté au Cambodge de 1,02 points de pourcentage.

Le rapport conclut que le Royaume-Uni doit, à la lumière de ces chiffres, faire le nécessaire pour réduire les effets du Brexit sur les pays en développement. Selon le DIE, les pays en développement tels que le Cambodge devraient entreprendre les réformes nécessaires pour diversifier leur économie d’exportation et se rendre moins dépendants du commerce avec le Royaume-Uni

Aux conséquences du Brexit pourraient s’ajouter les retombées d’une suspension de l’accord préférentiel européen Tout sauf les armes. La Commission européenne a annoncé début octobre 2018 qu’elle envisageait de lancer le processus de suspension decet accord, qui permet au Cambodge d’exporter en direction du marché européen sans payer de droits de douane, en raison des préoccupations de l’Union européennes quant au respect des droits de l’homme dans le pays.

Par Pierre Motin - Lepetitjournal.com - 5 février 2019