La desserte de Yangon perdra la prolongation vers le Cambodge, et sera réduite à quatre vols par semaine.

A partir du 1er juin 2019, l’un des cinq vols quotidiens de la compagnie des Emirats Arabes Unis entre sa base à Dubaï et la capitale de Thaïlande poursuivra sa route vers l’aéroport de Phnom Penh. Un Boeing 777-300ER décollera alors à 8h45 pour arriver à 18h15 à Bangkok-Suvarnabhumi, en repartira à 20h00 et se posera à 21h25 dans la capitale cambodgienne. Les vols retour quitteront Phnom Penh à 23h20 pour arriver le lendemain à 0h40 à Bangkok, en repartiront à 2h25 et atterriront à 5h35 à Dubaï. Emirates est en concurrence indirecte avec Qatar Airways entre le Golfe et Phnom Penh.

Le service reliant les deux villes via Bangkok « offrira plus d’options de vol aux passagers voyageant entre les capitales du Cambodge et de la Thaïlande », déclare Emirates dans un communiqué : elle pourra donc embarquer et débarquer des clients entre les deux villes – un axe déjà servi par Bangkok Airways, JC International Airlines, Lanmei Airlines, Thai AirAsia, Thai Airways et Thai Smile. Les voyageurs des deux pays d’Asie du Sud-est « auront également accès au réseau mondial d’Emirates, grâce à une connectivité améliorée avec plus de 150 destinations dans 86 pays et territoires », ajoute la compagnie. Emirates dessert depuis juillet 2017 le Cambodge, où elle a transporté à ce jour plus de 100.000 passagers. Les liaisons commerciales entre les Émirats arabes unis, le Cambodge et la Thaïlande seront également soutenues par des services de fret quotidiens d’Emirates sur le même itinéraire.

Emirates Airlines propose déjà à Bangkok des continuations vers Hong Kong et Sydney, cette dernière devant disparaitre le 31 mai prochain – la veille de l’ouverture du trajet vers Phnom Penh. En plus de la capitale thaïlandaise, elle assure également 14 vols hebdomadaires entre Phuket et Dubaï en haute saison hivernale (sept en été).

« Nous sommes ravis d’améliorer nos services vers ces destinations prisées de l’Asie du Sud-Est et d’offrir davantage de choix aux voyageurs au Cambodge et en Thaïlande. Les passagers seront non seulement reliés directement par notre service quotidien, mais auront également accès à de nombreuses routes nationales et régionales des deux pays par l’intermédiaire des partenaires en partage de code d’Emirates, Bangkok Airways, Jetstar Pacific et Jetstar Asia », a déclaré Adnan Kazim, VP Planification stratégique, Optimisation des revenus et Affaires aéropolitiques. Emirates « relie avec fierté les Émirats arabes unis au Cambodge depuis 2017, et nous sommes impatients de tirer parti du succès de cette route avec notre nouvelle liaison via Bangkok. Ce service offrira aux voyageurs cambodgiens un accès facile au vaste réseau mondial de destinations de Dubaï et d’Emirates, tout en offrant davantage de choix et de flexibilité aux touristes et à ses citoyens résidant à l’étranger pour se rendre au Cambodge, y compris ceux en provenance de Thaïlande. Notre objectif est de répondre à la demande de passagers en bonne santé et d’offrir des avantages économiques en fournissant des liaisons aériennes qui soutiennent le tourisme et le transport de marchandises », a-t-il ajouté.

La desserte de la capitale économique du Myanmar sera de son côté revue à la baisse : alors qu’elle est actuellement opérée tous les jours, la ligne entre Dubaï et l’aéroport de Yangon ne le sera plus à partir du 1er juin qu’à raison de quatre rotations hebdomadaires, toujours en 777-300ER. Selon Airlineroute, les départs seront alors programmés lundi, mercredi, vendredi et dimanche à 9h15 (arrivée à 17h25), les vols retour quittant l’ex-Birmanie lundi, mardi, jeudi et samedi à 1h20 (arrivée à 4h35). Rangoun accueille également les avions de Qatar Airways ; Emirates avait inauguré cette destination en aout 2016, alors avec une prolongation vers Hanoi et des droits de trafic entre les deux villes.

Par François Duclos - Air Journal - 15 février 2019