La présence du président Donald Trump à Hanoi a eu l’effet escompté pour Boeing. VietJet Air a ce 27 février 2019 ajouté à sa commande initiale de cent 737 MAX 8 en version haute densité un lot de cent monocouloirs remotorisés supplémentaires, dont vingt MAX 8 et quatre-vingt MAX 10 (dont la low cost devient le meilleur client en Asie). Pour un montant au prix catalogue de 12,7 milliards de dollars, le contrat étant signé sous les yeux des présidents Trump et Nguyen Phu Trong. Les cent nouveaux avions figuraient déjà dans les listings de Boeing, attribués à un client anonyme. VietJet Air prévoit d’utiliser cette capacité supplémentaire « pour répondre à la demande croissante au Vietnam et pour desservir des destinations populaires en Asie ». Aucune date de livraison n’est indiquée pour la low cost dont la flotte compte 23 Airbus A320, 21 A321 et sept des 122 A321neo attendus.

La PDG de VietJet Air Nguyen Thi Phuong Thao a déclaré dans un communiqué que l’accord pour 200 Boeing 737 MAX « est un pas important pour nous, afin de suivre notre plan d’extension du réseau de vols internationaux avec une capacité accrue, offrant ainsi à nos passagers des expériences plus excitantes lorsqu’ils pourront desservir de nouvelles destinations internationales ». Kevin McAllister, PDG Avions commerciaux de Boeing, ajoute être « ravi d’étendre notre partenariat avec VietJet et de soutenir leur croissance impressionnante avec de nouveaux avions sophistiqués tels que le 737 MAX. L’expansion économique à Hanoi et à travers le Vietnam est impressionnante. VietJet et le secteur de l’aviation en plein essor du pays sont clairement des catalyseurs, car ils aident à stimuler les voyages au Vietnam et à connecter le Vietnam au reste de l’Asie. Nous sommes fiers de soutenir ce développement économique, qui soutient les travaux d’ingénierie et de fabrication aux Etats-Unis ».

Autre annonce de Boeing ce matin, la confirmation par la jeune Bamboo Airways d’une commande de dix 787-9 Dreamliner, pour 3 milliards de dollars au prix catalogue et sans date de livraison précisée ; là aussi, les dix appareils figuraient déjà dans les listings du constructeur américain, attribués à un client anonyme. Bamboo Airways avait annoncé en juin dernier un engagement d’achat pour vingt appareils. Elle a effectué ses premiers vols commerciaux le 16 janvier, avec une flotte aujourd’hui composée d’un A319, quatre A320 et un A31neo tous pris en leasing. La compagnie devrait opérer quarante routes intérieures d’ici la fin de l’année, avant de s’envoler vers des pays tels que la Corée du Sud, la Thaïlande, Singapour, le Japon, Taïwan et l’Australie.

« Nous sommes ravis d’ajouter le nouveau 787 Dreamliner à notre flotte en croissance », a déclaré Trinh Van Quyet, président du conseil d’administration du groupe FLC, propriétaire de Bamboo Airways. « Notre vision à long terme est de connecter le Vietnam à des marchés clés en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. Le Dreamliner nous permettra de lancer ces opérations long-courriers. L’économie d’exploitation et l’efficacité supérieures du 787, ainsi que l’intérieur agréable des passagers de Dreamliner, nous permettra de développer notre activité avec succès tout en nous permettant de mieux servir nos clients ».

Par François Duclos - Air Journal - 27 février 2019