Les Thaïlandais sont invités à s’habiller en jaune pour manifester leur soutien au roi à partir d’avril et pendant près de quatre mois jusqu’à son anniversaire, fin juillet, a déclaré à la presse le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam.

Vajiralongkorn, également connu sous le titre de roi Rama X, est devenu monarque constitutionnel à la suite du décès de son père, le vénéré roi Bhumibol Adulyadej, en 2016.

Le couronnement a été reporté après une période de deuil pour le roi Rama IX, qui a été incinéré en octobre 2017 lors d’un grand enterrement royal à Bangkok.

“Le 6 avril marquera le début des cérémonies de couronnement.

C’est la Journée Chakri, que les diseurs de bonne aventure qualifient de jour propice pour recueillir les eaux bénites “, a dit M. Wissanu.

La Journée Chakri commémore la fondation de la dynastie des Chakri en 1782 par le roi Rama I, dont les descendants ont depuis régné sur la Thaïlande.

Le couronnement officiel sera un mélange de cérémonies religieuses bouddhistes et de rituels brahmaniques hindous.

Le roi sera couronné le 4 mai, suivi le lendemain d’une procession de célébration.

Il rencontrera le public et les dignitaires étrangers le 6 mai.

“Le roi sera arrosé d’eau bénite et couronné avant midi le 4 mai”, a dit Wissanu.

La Thaïlande est une monarchie constitutionnelle depuis 1932, mais le roi est considéré comme le protecteur spirituel de son peuple et de sa culture.

Le couronnement sera une première pour la plupart des Thaïlandais, après que le roi Bhumibol ait régné pendant sept décennies.

Le roi Bhumibol était vénéré par les Thaïlandais et les relations profondes entre la monarchie et l’armée ont contribué à faciliter une transition royale en douceur après sa mort.

Depuis lors, Vajiralongkorn a supervisé des changements radicaux dans les affaires royales, y compris la gestion des finances du palais, qui étaient auparavant gérées par le gouvernement.

M. Wissanu a déclaré que le gouvernement dirigé par les militaires a mis de côté 1 milliard de bahts pour les cérémonies de couronnement, soit environ un tiers du coût des funérailles du roi Bhumibol.

Par Panarat Thepgumpanat & Kay Johnson - Reuters - 1er mars 2019