La deuxième économie d’Asie du Sud-Est cherche à satisfaire ses besoins croissants en énergie tout en augmentant la part des énergies propres de son mix énergétique.

L’autorité thaïlandaise de production d’électricité (EGAT) vient d’annoncer le lancement de 16 parcs solaires d’une capacité combinée de plus de 2,7 gigawatts dans neuf de ses barrages hydroélectriques d’ici 2037, rapporte Bloomberg News, repris pas le Bangkok Post.

Plusieurs des projets proposés seraient deux fois plus grands que l’actuel plus important dispositif au monde, et la capacité de production totale visée par les Thaïlandais dépasse de loin les 1,3 gigawatts de production par l’ensemble des fermes solaires flottantes du globe.

Le journal en langue anglaise souligne que le solaire flottant est plus cher que les unités disposées au sol, d'ailleurs beaucoup plus répandues.

EGAT espère que la production d’énergie solaire flottante représentera un dixième des sources d’énergie propre du pays.

La Thaïlande s’est mise à augmenter sa production d'électricité à partir de sources renouvelables ces dernières années. Selon son dernier plan de développement énergétique, les énergies renouvelables représenteront 27% de la capacité totale d'ici 2037.

EGAT a fait savoir que les premiers appels d’offres débuteront dans deux mois et seront ouverts aux entreprises étrangères, le premier projet étant une ferme de 45 mégawatts sur le barrage Sirindhorn, dans le nord-est de la Thaïlande d’un budget de 2 milliards de bahts (55,6 millions d'euros) pour une mise en service l'année prochaine.

Lepetitjournal.com - 6 mars 2019