Ce projet d’autoroute à 1,9 milliard de dollars a déjà été retardé à plusieurs reprises. La société PPSHV Expressway, propriété chinoise, est en charge de sa réalisation pour une durée estimée à 48 mois.

Cette nouvelle liaison, longue de 190,3 kilomètres et large de 24,5 mètres, comportera deux voies de circulation dans les deux sens, séparées par un espace vert et par des barrières.

La route, qui fait l’objet d’un contrat de construction-exploitation-transfert, devrait être achevée d’ici le début de l’année 2023.

Selon le tracé prévu, elle partira de la route Tomnop Kob Srov à Phnom Penh et sera parallèle à la route nationale 4 jusqu’à Chbar Mon, dans la province de Kampong Speu. Elle traversera ensuite la route nationale 4 vers l’ouest jusqu’au district de Prey Nob, dans la province de Sihanoukville, avant de revenir à l’est de la route nationale 4.

Le porte-parole du ministère des Travaux publics et des Transports, Vasim Sorya, a déclaré que le Premier ministre Hun Sen assistera à la cérémonie de lancement du projet le 22 mars.

« La route sera construite sur 48 mois par des entreprises chinoises », a-t-il indiqué.

Le secteur des transports satisfait de ce projet d’autoroute

M. Sorya a expliqué que le ministère était en cours d’indemnisation des propriétaires fonciers impactés par cette construction.

« Nous indemniserons les personnes concernées étape par étape », a-t-il dit.

Vy Samnang, gouverneur de la province de Kampong Speu – traversée par cette voie express – a indiqué que les autorités provinciales effectuaient actuellement des recensements pour identifier toutes les personnes touchées.

Le président de l’Association des transporteurs de marchandises du Cambodge, Sin Chanthy, s’est réjoui de l’annonce, affirmant que la mise en service de l’autoroute accélérera et facilitera le fonctionnement de ce secteur d’activité.

« Même si les automobilistes doivent payer les péages pour prendre l’autoroute, si on considère la petite route bondée la route nationale 4 qu’ils doivent emprunter actuellement et les 40 km économisés, il est facile de constater les économies en carburant réalisées et le temps de trajet réduit » a-t-il déclaré.

Il a ajouté que cette voie jouera un rôle important pour la livraison de marchandises depuis Phnom Penh vers le principal port maritime du Cambodge, le port autonome de Sihanoukville.

Selon M. Chanthy, le transport de marchandises entre les deux villes prend actuellement de six à huit heures pour une distance d’à peine 232 kilomètres.

« Je pense que lorsque cette nouvelle route sera mise en service, les entreprises de transport seront prêtes à l’emprunter », a-t-il ajouté, cité par le Phnom Penh Post. « Cela aidera à réduire les coûts de production au Cambodge et à rendre les produits cambodgiens plus compétitifs face aux produits étrangers. »

Par Nicolas - Siam Actu - 7 mars 2019