Les corps de plusieurs centaines de militaires américains n'ont toujours pas été retrouvés en Birmanie, une zone clef du conflit en Asie opposant les Alliés au Japon.

Les corps rapatriés sont probablement ceux de soldats morts dans le crash d'un avion B-25G en février 1944 dans la zone de Salingyi, dans la région de Sagaing (nord-ouest).

La cérémonie a eu lieu mardi en fin d'après-midi à l'aéroport international de Mandalay. Des soldats ont salué avant de charger un cercueil recouvert d'un drapeau américain et contenant les dépouilles à bord d'un avion militaire C-17.

"Cette cérémonie est un rappel des liens étroits, durables et historiques entre nos deux pays, qui sont antérieurs même à l'indépendance de la Birmanie", a déclaré l'ambassadeur des Etats-Unis dans ce pays, Scot Marciel.

"Ces hommes et femmes représentent le meilleur de ce que nous sommes. Ils sont les plus grandes et précieuses ressources de notre nation", a-t-il ajouté.

Les restes de l'avion avaient été retrouvés deux ans après le crash mais les corps n'ont été découverts qu'au cours d'une récente mission de la Defense POW/MIA Accounting Agency (DPAA), l'agence américaine traitant des questions de soldats disparus. Ils vont être envoyés dans un laboratoire médico-légal à Hawaï, a précisé l'ambassade.

La DPAA, rattachée au département de la Défense américain, est chargée de retrouver les corps des plus de 82.000 militaires américains disparus au cours des conflits remontant jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

Actuellement, 632 soldats américains sont toujours portés disparus en Birmanie depuis ce conflit et la DPAA en a jusqu'à présent identifié 14.

En août 2018, les dépouilles de plusieurs dizaines de militaires américains tombés pendant la guerre de Corée (1950-1953), restituées par Pyongyang, étaient rentrées aux Etats-Unis, 65 ans après la fin du conflit.

Agence France Presse - 12 mars 2019