Il devance de peu le parti d'opposition Pheu Thai de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra qui a pris la tête d'un "front démocratique", ce qui est une surprise.

Après dépouillement de 89% des bulletins, la commission électorale créditait le Palang Pracharat de sept millions de voix et le Pheu Thai, de 6,6 millions, sans fournir de projections en nombre de sièges parlementaires.

L'annonce des résultats portant sur 95% des suffrages, prévue à 13h30 GMT, a été repousée à 03h00 GMT lundi, a ensuite annoncé son président, sans justifier cette décision.

Une heure avant la fermeture des bureaux de vote, à 10h00 GMT, la commission indiquait que la participation allait se situer aux alentours de 80% des 51,2 millions d'inscrits.

Après la clôture du scrutin, Reuters a repris à tort les informations de la chaîne thaïlandaise PBS, selon laquelle un sondage réalisé à la sortie des urnes donnait le Pheu Thai en tête en nombre de sièges, mais il s'agissait d'une enquête antérieure au scrutin qui a été communiquée par erreur.

"Nous nous excusons pour la mauvaise communication de notre personnel avec Reuters", a déclaré Paweenrat Sukpongpimon, au nom de l'institut de sondage Super Poll, qui l'a réalisée.

Par Panu Wongcha-um & Patpicha Tanakasempipat - Reuters - 24 mars 2019