Hoang Trung, directeur du département de la protection des végétaux du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a déclaré le 23 mars au journal Tuoi Tre que l’importation et le commerce transnational d’herbicides contenant du glyphosate seraient dorénavant interdits, avec effet immédiat.

Les herbicides à base de glyphosate sont couramment utilisés au Vietnam.

Un arrêt des importations immédiat

« Dès que les informations concernant le deuxième essai réalisé aux États-Unis avaient établi que le glyphosate était cancérigène, nous avons interdit l’importation de nouveaux herbicides contenant cet ingrédient. Le retrait de cette substance de la liste des pesticides autorisés au Vietnam sera effectué dans un proche avenir», a déclaré Hoang Trung.

Pour interdire une certaine substance qui a été auparavant distribuée, le département de la protection des végétaux doit suivre les procédures légales appropriées. Le nouveau département de la protection des végétaux a interdit l’importation de nouvelles cargaisons d’herbicides à base de glyphosate. Cependant, les envois d’herbicides à base de glyphosate d’ores et déjà arrivés sur le sol vietnamien continueront à être commercialisés normalement.

La décision du Vietnam intervient moins d’une semaine après le verdict d’un jury fédéral californien concluant que l’herbicide Roundup de Monsanto était probablement un facteur substantiel de la cause du cancer chez l’homme.

Il avait déjà porté un coup dur à l’unité de Bayer lors du premier essai fédéral de ce type et a ouvert la voie pour une deuxième phase de détermination des dommages.

Un jury unanime

C’est à l’issue du verdict unanime de cinq femmes et un homme en faveur du plaignant Ed Hardeman que le jury a effectivement rejeté l’argument de Monsanto selon lequel il n’existait aucun moyen de savoir ce qui avait provoqué le lymphome d’Ed Hardeman.

Le verdict a marqué la fin de la première phase du procès en deux parties qui a débuté le 25 février. Au cours de la phase initiale, le jury a été chargé de décider si la science permet de conclure que le Roundup et son ingrédient actif, le glyphosate, peuvent causer un lymphome non hodgkinien et si le produit a spécifiquement causé le cancer de de monsieur. Les dommages subis devaient être réglés au cours de la seconde phase.

En 2017, le gouvernement vietnamien a également officiellement annoncé l’interdiction du paraquat de Syngenta, un pesticide extrêmement dangereux, et de l’acide 2,4-dichlorophénoxyacétique (2,4-D) de Dow Chemicals, un composé organique présent dans l’agent Orange utilisé pendant la guerre du Vietnam.

Enviro2b.com - 26 mars 2019