En cours d’approbation par le Parlement, cette mise à jour de la loi interdisant les casinos dans tout le pays a été lancée en 2017, après une demande du ministère des Hôtels et du Tourisme auprès du ministère des Affaires Intérieures.

La Birmanie est l’un des derniers pays d’Asie du Sud Est où les casinos sont illégaux, même si certaines zones frontalières en accueillent depuis des années, comme à Myawaddy ou dans la région auto-administrée des Wa. La loi ne précise cependant pas si, dans ces régions à régime particulier, les casinos seront soumis aux mêmes réglementations. Une fois promulguée, la loi permettra aux casinos d’ouvrir à Yangon et à Mandalay, mais seuls les étrangers seront autorisés à y jouer. Pour les birmans, parier sera toujours puni par la loi.

Lepetitjournal.com - 1er avril 2019