Le ministre thaïlandais des Transports, Arkhom Termpittayapaisith, a déclaré que cette nouvelle ligne reliera Sa Kaeo, dans l’est du pays, aux villes de Poipet, Sisophon et Battambang, situées dans le quart nord-ouest du Cambodge.

« Ce nouvel axe devrait faciliter les déplacements et la logistique de part et d’autre de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge », a déclaré M. Arkhom, ajoutant que cela renforcera également la coopération économique entre les deux pays et le reste de la sous-région du Mékong.

Worawut Mala, directeur par intérim de la société des chemins de fer thaïlandais (State Railway of Thailand), a déclaré que les deux gouvernements signeront le 22 avril prochain l’accord de coopération à ce sujet.

Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha et son homologue cambodgien Hun Sen devraient superviser la signature de cet accord. Lors de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle ligne, la Thaïlande remettra un train diesel composé de quatre wagons au Cambodge, geste symbolique de la coopération entre les deux pays.

Cette liaison ferroviaire est la troisième entre la Thaïlande et ses voisins.

Le pays exploite déjà deux lignes internationales, reliant Hat Yai et Padang Besar en Malaisie depuis 1918 et entre Nong Khai et Thanaleng au Laos depuis 2009.

Outre l’ouverture de cette ligne, une cérémonie sera organisée pour marquer l’achèvement d’un nouveau pont entre la Thaïlande et le Cambodge, près duquel une gare temporaire est également en cours de construction.

Ce nouveau pont est situé à environ 7 kilomètres au nord du poste-frontière actuel de Aranyaprathet-Poipet. Il reliera Nong Ian en Thaïlande et Stung Bot au Cambodge et contribuera à désengorger la circulation.

Par Jira - Siam Actu - 9 avril 2019