Le Premier ministre Thongloun Sisoulith a signé deux décrets le mois dernier, donnant naissance au parc Nam Et-Phou Louey au nord et au parc Nakai-Nam Theun dans la région centre.

Selon ces décrets, qui ont été publiés au journal officiel, la décision de créer les deux parcs est conforme à la stratégie nationale de croissance verte, que l’exécutif a approuvée en janvier dernier.

Le gouvernement estime que ces parcs permettront aux chercheurs de les utiliser comme laboratoires de plein air pour étudier la relation entre la biodiversité dans les parcs et la protection de la nature.

Les autorités veulent également faire de ces nouveaux parcs nationaux des attraits touristiques. Cela devrait se traduire par la création d’emplois et par des revenus supplémentaires pour les habitants des régions environnantes.

En vertu de ces décrets, le parc Nam Et-Phou Louey s’étend sur 414 hectares dans les provinces de Houaphan et Xieng Khouang. Le parc Nakai-Nam Theun s’étend lui sur 427 hectares et est situé dans les provinces de Khammouane et Borikhamxay.

Le Laos veut se tourner vers le développement durable

Le ministère de l’Agriculture et des forêts sera désormais chargé de l’administration de ces parcs et les financements nécessaires proviendront de différents organismes.

Ces fonds émaneront notamment du budget gouvernemental, d’organisations internationales et des projets de développement qui sont parties prenantes de ces parcs. Le décret autorise également le ministère de l’Agriculture et des forêts à mettre en place une équipe administrative composée de représentants des secteurs public et privé.

Le barrage de Nam Theun 2 allouera par exemple 1 million de dollars par an pour financer la protection du parc Nakai Nam Theun. Ce dernier abrite la source d’eau alimentant le barrage.

Conformément au Plan national de développement socio-économique 2019, le gouvernement prévoit de faire des parcs Nam Et-Phou Louey et Nakai Nam Theun des modèles de référence pour les autres espaces protégés au Laos.

La préservation de ces parcs et leur vocation touristique aideront également à soutenir l’économie et à protéger les ressources naturelles de façon durable.

Au cours des dernières décennies, la croissance économique du pays était axée sur l’exploitation des ressources naturelles, que les économistes qualifient souvent de politique de développement non durable.

Le gouvernement a désormais approuvé la stratégie nationale de croissance verte, qui vise à orienter le pays vers un développement durable. Le tourisme est considéré comme l’un des principaux moteurs de cette croissance verte.

Par Jira ' Siam Actu - 12 avril 2019