Aujourd’hui (vendredi) à Bangkok, des étudiants thaïlandais ont participé à la deuxième manifestation mondiale de cette année pour le climat.

“ N’allez ni en cours, ni au bureau pour participer à la manifestation” fut le message de campagne du jour, arboré sous les bannières “Climate Strike Thailand” et “Too Young to Die”.

Ce matin, les étudiants thaïlandais se sont joints à la grève mondiale pour le climat aux côtés de plus de 100 pays, lors d’une marche entre le Stade National et l’intersection Ratchaprasong.

L’environnement reste un grand absent du débat politique en Thaïlande. Les organisateurs ont déclaré vouloir pousser le gouvernement et les secteurs privés à adopter des lois et prendre des mesures concrètes pour réduire l’utilisation du plastique, augmenter les espaces verts et inciter la population à changer son mode de vie de manière générale.

La pétition “Climate Strike Thailand ; Declare Climate Emergency and make Bangkok carbon-neutral” a été ouverte au public pour signaler l’état d’urgence climatique.

En manifestant aujourd’hui, les jeunes du monde entier souhaitent faire pression sur leur gouvernement respectif afin d’adopter des mesures concrètes contre le réchauffement climatique, réduire les émissions de carbone, mettre fin à l’énergie produite à partir du charbon et empêcher la hausse des températures mondiales de 1,5 degré en moyenne.

Le mouvement pour le climat fut initialement lancé lors d’une manifestation organisée par d’une écolière suédoise de 16 ans, Greta Thunberg, devant le parlement suédois en août de l’année dernière.

Par Élise Fontaine - Thailande-fr.com - 24 mai 2019